/entertainment/movies
Navigation

«La vraie famille»: la réalité des familles d’accueil

«La vraie famille»: la réalité des familles d’accueil
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Accueillir un enfant pendant cinq ans et le voir retourner auprès de son père biologique est le drame déchirant que propose le cinéaste Fabien Gorgeart. 

Cette situation, le réalisateur l’a vécue, ses parents s’étant occupés d’un enfant, devenu un membre de la famille, pour ensuite le voir retourner chez les siens.

Le sujet est, par sa nature même, difficile. Le petit Simon (Gabriel Pavie, parfait) vit avec Anna (Mélanie Thierry, merveilleuse), Driss (Lyes Salem), son conjoint et les deux enfants du couple, Adrien (Idriss Laurentin-Khelifi) et Jules (Basile Violette). Le petit fait partie intégrante de la famille, considère Anna comme sa maman et Adrien et Jules comme ses frères.

Il a été placé dans cette famille à la suite du décès de sa mère et à l’incapacité de son père, Eddy (Félix Moati), de s’occuper de lui pendant son deuil. Mais aujourd’hui, il veut récupérer son fils.

«La vraie famille» observe avec douleur la séparation prévue de Simon avec ceux qu’il considère comme sa famille. Les week-ends chez son père, cet homme qu’il ne connaît pas, pour l’habituer, le fait d’arrêter d’appeler Anna «maman», lui qui ne se souvient plus de la sienne, les anniversaires auxquels il ne pourra pas assister et tous ces moments auxquels il ne pourra bientôt plus prendre part.

Le déchirement – ressenti par le spectateur en fonction de sa propre sensibilité – est vécu par chacun de manière différente. Les enfants réagissent en fonction de leur caractère, Adrien étant le plus «violent». Driss intériorise et Anna est dévastée, elle ne peut comprendre qu’on lui arrache ainsi Simon, qu’elle considère comme son fils.

Et se pose, évidemment, la douloureuse question des lois, du bien-être de l’enfant, des droits des parents biologiques... autant d’interrogations profondes auxquelles le spectateur ne trouvera pas de réponse tranchée.

  • Note: 3,5 sur 5
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.