/news/transports
Navigation

Location de voiture: une facture de 8000 $ après être accusée d’avoir parcouru 36 000 km

Location de voiture: une facture de 8000 $ après être accusée d’avoir parcouru 36 000 km
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une femme qui a loué une voiture lors de son séjour de trois jours à Toronto a été surprise de se faire facturer 8000 $ lorsque la compagnie a prétendu qu’elle avait parcouru 36 000 kilomètres, une distance qui atteint presque la circonférence de la Terre. 

Originaire de Vancouver, Giovanna Boniface a loué un véhicule chez Avis lors de son arrivée à l’aéroport Pearson de Toronto pour aider sa fille à s’installer à l’université, a rapporté CTV News.

Au total, elle a affirmé avoir parcouru près de 300 kilomètres entre le centre-ville de Toronto et Kitchener avant de reprendre l’avion pour se rendre en Europe.

Mme Boniface a payé environ 1000 $ d’avance pour la location de la voiture. C’est en voulant vérifier que le débit a bien été effectué sur sa carte de crédit qu’elle a remarqué un problème.

«C’est à ce moment-là que j’ai remarqué que Avis avait débité plus de 8000 $», a-t-elle indiqué au média.

En regardant son reçu, elle a alors constaté que l’entreprise de location l’avait facturée pour un parcours de 36 482 kilomètres à un taux de 25 cents par kilomètre.

«La première chose que je voulais faire était en fait de repasser le contrôle de sécurité et de me diriger vers le comptoir», a-t-elle affirmé. «Mais je n’aurais pas eu le temps de le faire parce que les lignes de sécurité étaient vraiment longues».

Les difficultés ne s’arrêtent pas là puisqu’il a presque été impossible pour Mme Boniface de rejoindre la compagnie de location. Après aucune réponse au comptoir de Toronto, l’appel au numéro général n’a pas plus fait avancer la situation.

«Ils n’ont pas semblé comprendre mon problème et j’avais vraiment besoin qu’ils suppriment cette charge de 8 000 $», a-t-elle souligné.

Après avoir tenté de faire annuler la transaction auprès de Visa, ce qui n’était pas possible puisque la transaction était encore en attente, Avis l’a informée quelques jours plus tard que les frais supplémentaires seraient remboursés, une fois que l’histoire était sortie dans les médias.

«Le plus frustrant a été de ne pas pouvoir joindre le service clientèle dans un délai raisonnable», a-t-elle indiqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.