/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Peut-on se moquer des talibans?

Caricature de l'Acadie Nouvelle

Coup d'oeil sur cet article

L’Occident est rendu fou. On en a eu la preuve la semaine dernière au Nouveau-Brunswick. 

Pour souligner le premier anniversaire du retour au pouvoir des talibans en Afghanistan, le journal l’Acadie Nouvelle a publié une caricature comparant ces sordides intégristes religieux armés à des hommes des cavernes.

Pouvez-vous croire que ce dessin a été qualifié d’«islamophobe»? 

Au lieu de dénoncer les talibans, on dénonce les caricaturistes... qui dénoncent les talibans. C’est le monde à l’envers!

  • Écoutez la rencontre Nantel – Durocher à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 15 h via QUB radio :

ON A OUBLIÉ CHARLIE

Regardez cette caricature de Marcel Boudreau. On voit en haut un homme des cavernes qui traîne une femme par les cheveux, tout en tenant sur son épaule un gourdin. Et en dessous, on voit un taliban qui tient en laisse une femme revêtue d’une burka, à quatre pattes, tout en tenant sur son épaule une AK47.

Le titre de la caricature : «L’évolution....?». 

C’est drôle. En effet, des talibans qui empêchent les femmes d’aller à l’école, de sortir de chez elles, d’exercer leur métier, c’est... préhistorique. Même un enfant de 10 ans comprend la comparaison : en 300 000 ans, certains n’ont pas beaucoup «évolué» en termes de droits des femmes.  

Mais pour des militants crinqués qui ne comprennent pas le sens de ce qu’est une caricature, la chose fait scandale. 

Radio-Canada Nouveau-Brunswick a titré : «Une caricature jugée islamophobe publiée dans l’Acadie Nouvelle dérange » et a même publié en haut de son texte l’avertissement suivant : «Attention : des images ou des propos publiés dans cet article pourraient choquer certains lecteurs.»

Ils ont interviewé deux militantes qui «demandent aux gens de l’Acadie de s’informer sur la diversité et aux médias de ne plus publier ce genre de matériel».

Global News a titré : «Des critiques dénoncent une caricature comparant un homme musulman à un homme des cavernes». 

Allo ! Ce n’est pas «un homme musulman», c’est un taliban avec une arme sur l’épaule. Ça n’est pas du tout la même chose!

Dans son reportage, Global News donne la parole à une militante qui ose affirmer : «Évidemment, les talibans font des trucs horribles. Mais il y a des façons plus productives de critiquer des régimes et des idéologies». 

Ah oui, en faisant des petits dessins Calinours? 

Global News a interviewé le militant Hafsah Mohammad qui affirme que «la caricature traite les femmes musulmanes comme les objets et de façon dégradante». Mais non, ce sont les talibans qui font ça !!!

La New Brunswick Media Coop a publié un texte d’opinion avec le titre : «Une caricature d’Acadie Nouvelle offensante pour les musulmans et les femmes». 

Offensant pour les femmes? Ce dessin humoristique ridiculise les machos qui oppriment les femmes! C’est un dessin féministe, bordel! 

L’auteur du texte d’opinion affirme que : «La caricature est remplie de narratif colonialiste qui appuie une hiérarchie des genres et traite les personnes racisées comme des objets de divertissement qu’on peut ridiculiser.» 

On parle ici de ridiculiser... des talibans!!!

La station de radio CHMA a publié un reportage sous le titre : «L’Acadie Nouvelle provoque une peur de violence suprémaciste blanche avec sa caricature islamophobe». 

Encore une fois, c’est le monde à l’envers : les talibans sont considérés moins dangereux que des blancs qui auraient mal compris une inoffensive caricature. 

  • Écoutez l'entrevue avec Djemila Benhabib, journaliste, écrivaine et militante politique canadienne d’origine algérienne à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 14 h 38 via QUB radio :

QUELLE TRISTESSE!

Pauvres femmes afghanes. Victimes des talibans et victimes de l’aveuglement de l’Occident.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.