/sports/hockey
Navigation

Réfugiés ukrainiens: le hockey pour s’intégrer à Drummondville

Coup d'oeil sur cet article

Deux jeunes Ukrainiens qui ont fui la guerre profitent du hockey pour s’intégrer à la communauté de Drummondville, au Centre-du-Québec. 

• À lire aussi: L’AIEA en route vers la centrale de Zaporijjia, où elle veut une présence permanente

Taras Tyshkovets, Bohdan Chernetskyi et leurs familles sont arrivés au Québec en juillet. 

Les deux jeunes n’ont pas perdu de temps pour s’intégrer à la culture québécoise; ils sont déjà à l’aise sur la patinoire.

L’association de hockey mineur de Drummondville a décidé d’assumer tous les frais reliés à leurs saisons.

Autre initiative 

Les initiatives du genre pour favoriser leur arrivée se multiplient à Drummondville alors que la résidence «les Terrasses de la Fonderie» accueille les deux familles sans frais pendant un an.

C’est Raoul Charbonneau, qui habite à la résidence, qui s’occupe de leur intégration dans la communauté.

Les pères de deux jeunes ukrainiens sont toujours en Ukraine. Même si l’avenir est incertain, Drummondville fait tout en son possible pour faciliter l’adaptation des deux jeunes adeptes du hockey.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.