/sports/hockey
Navigation

Derek King n'en veut pas à Luke Richardson

Derek King n'en veut pas à Luke Richardson
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ayant agi comme instructeur-chef intérimaire des Blackhawks de Chicago la saison passée, Derek King a vu sa candidature pour la permanence rejetée cet été, mais il ne souhaite pas sombrer dans la jalousie et a l’intention de soutenir le nouveau pilote Luke Richardson.

• À lire aussi: LNH: Dmitry Kulikov passe aux Ducks

• À lire aussi: Les Sabres s’entendent avec leur gardien géant

À la suite du congédiement de l’entraîneur-chef Jeremy Colliton durant la dernière campagne, son adjoint King avait été promu momentanément. Même s’il a été incapable de mener les Hawks en séries éliminatoires, celui-ci se trouvait sur les rangs pour prendre les rênes à temps plein en 2022-2023; cependant, l’organisation a plutôt jeté son dévolu sur Richardson, auparavant assistant chez le Canadien de Montréal.

Or, King aura l’occasion d’œuvrer sous les ordres de l’heureux élu, retrouvant ainsi son poste précédent. D’ailleurs, peu d’instructeurs-chefs par intérim restent au sein d’une équipe en étant «rétrogradés» à une fonction d’adjoint. Lors de la dernière campagne, sept hommes ont été aux commandes avec une étiquette temporaire d’entraîneur-chef, incluant l’ancien attaquant de la Ligue nationale : trois ont obtenu leur permanence et autant ont quitté vers une autre formation.

Certes, le principal concerné aurait pu également mettre les voiles, mais les Hawks tenaient à ses services.

«J’ai attendu, puis soudainement, j’ai eu d’excellentes conversations avec Luke. Il m’a demandé si j’étais prêt à monter à bord pour les aider. Je devine que [le directeur général] Kyle [Davidson] et son personnel ont dit de nombreuses bonnes choses à mon sujet, et estiment que je peux encore contribuer», a expliqué King au quotidien «Chicago Sun-Times».

Le mois dernier, Davidson avait en quelque sorte corroboré les dires de l’homme de 55 ans qui a agi comme pilote du club-école à Rockford durant quatre ans.

«Lorsque nous avons embauché Luke et commencé à élaborer sur le profil de notre groupe d’assistants, nous souhaitions miser sur de bonnes personnes. On voulait des gens favorisant une culture d’entreprise positive. Et Derek est quelqu’un représentant bien ce type de comportement, avait décrit le DG. On a dit à Luke qu’on tient Derek en haute estime, mais qu’on ne lui forcera pas la main ici, car il est question de ses assistants.»

Bonne entente

Néanmoins, King a admis avoir ressenti de la déception quant au verdict des Hawks. En revanche, il voulait demeurer dans l’État de l’Illinois pour des motifs familiaux. Heureusement pour lui, il semble avoir déjà développé de bons liens avec Richardson, qu’il connaissait surtout comme joueur adverse pendant sa carrière sur la patinoire.

«Au cours de mes entretiens avec Luke, je me suis senti réellement à l’aise et je pense que c’est le cas pour lui. Selon moi, nous pouvons travailler ensemble et la combinaison est bonne, a-t-il considéré. Je n’étais pas furieux et je n’allais pas ne pas lui parler parce qu’il a décroché le poste. J’aurais aimé l’obtenir, mais je suis heureux et privilégié d’être dans cette équipe.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.