/news/elections
Navigation

Élections: des pancartes qui ne sont pas les bienvenues sur les sites patrimoniaux

Coup d'oeil sur cet article

Omniprésentes dans le paysage québécois depuis le déclenchement des élections, les pancartes ne sont cependant pas acceptées partout en vertu de la loi, une règle qui n’a pas été respectée par plusieurs candidats qui se doivent de les retirer au risque de recevoir une amende salée. 

• À lire aussi: Québec solidaire veut réduire la facture des soins dentaires

• À lire aussi: Québec 2022: la candidate péquiste à Joliette donne à la CAQ

Si aucune affiche électorale n’est visible dans le coin du Vieux-Port de Montréal et de la Pointe-à-Callière, il ne s’agit pas d’un oubli de la part des partis, mais bien d’une réglementation à respecter.

En effet, ce lieu fait partie des 13 sites patrimoniaux qui ont été identifiés par Québec et qui interdisent donc l’affichage en vertu de l’article 259.4 de la Loi électorale.

«Aucune affiche se rapportant à une élection ne peut être placée sur un immeuble patrimonial classé ou dans un site patrimonial classé au sens de la Loi sur le patrimoine culturel ni dans un site déclaré site patrimonial national en vertu de cette loi», est-il précisé.

Du côté de la Capitale-Nationale, les sites du Vieux-Québec, de Beauport, de Charlesbourg, de Sillery et de l’île d’Orléans sont soumis à cette même réglementation, qui a cependant été oubliée par quelques candidats.

La candidate solidaire dans la circonscription de Montmorency, Annie-Pierre Bélanger, a ainsi indiqué jeudi matin qu’elle avait dû retirer la veille ses pancartes qui trônaient sur l’avenue Royale à Beauport, classée comme site patrimonial.

«J’ai à cœur la protection du site patrimonial de Beauport. J’habite à deux pas de là. Dès que nous avons su pour la loi qui interdit d’afficher sur un site patrimonial, nous avons unanimement décidé de procéder au déplacement des pancartes en dehors du site», a déclaré Mme Bélanger.

Parlant d’une «erreur de bonne foi», elle a invité les autres candidats de son comté à en faire de même.

Quelques jours plus tôt, la candidate caquiste dans la circonscription de Taschereau, Pascale St-Hilaire, avait aussi dû faire son mea culpa alors que des pancartes étaient visibles dans le Vieux-Québec, tout comme celles d’autres partis.

«Il y a effectivement eu confusion dans la transmission de l’information concernant une règle informelle et non officielle tant au municipal qu’au provincial, ce qui a provoqué cette situation dont nous sommes désolés», avait-elle mentionné mardi sur Twitter.

Une approche éducative

Selon la Loi électorale, ce n’est pas le parti ou le candidat qui est en infraction lorsqu’une affiche est placée à un endroit inapproprié, mais bien la personne qui a installé la pancarte, a indiqué la porte-parole d’Élections Québec, Julie St-Arnaud Drolet.

«Ce sont des bénévoles qui installent les affiches des partis et nous misons donc d’abord sur une approche éducative», a-t-elle précisé à l’Agence QMI.

L’organisation demande alors au parti de déplacer la pancarte, une requête qui a toujours été respectée par les équipes.

«Si toutefois ce n’était pas le cas, la loi prévoit, pour une première infraction, une amende de 500 $ à 2000 $», a souligné Mme St-Arnaud Drolet.

Les sites patrimoniaux identifiés au Québec

  • Site patrimonial du Vieux-Québec
  • Site patrimonial de Trois-Rivières
  • Site patrimonial de Sillery
  • Site patrimonial de Percé
  • Site patrimonial de Montréal
  • Site patrimonial du Mont-Royal
  • Site patrimonial de La Prairie
  • Site patrimonial de l’Île d’Orléans
  • Site patrimonial de Charlesbourg
  • Site patrimonial du Bois-de-Saraguay
  • Site patrimonial de Beauport
  • Site patrimonial d’Arvida
  • Site patrimonial de l’Archipel-de-Mingan
Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux