/lifestyle/techno
Navigation

Jeux vidéo: pour faire semblant que la rentrée n’a pas lieu

Bloc jeux vidéo
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Vous n’avez pas envie d’abandonner votre insouciance estivale? Rassurez-vous, vous n’êtes pas tout seul. Voici de quoi faire durer la lenteur des beaux jours et surtout l’impression de ne plus avoir d’horaire. 

Rien de tel, pour oublier la réalité du calendrier, que de se transformer en chat errant. Jeu reconnu par PETA, l’organisme de défense des droits des animaux, comme étant particulièrement réaliste, le tout nouveau «Stray» transforme le joueur en chat errant dont les miaulements sont l’unique moyen d’expression. Le félin, tombé dans une cité souterraine, devra retrouver son chemin tout en évitant les nombreux dangers et avec l’aide d’un drone baptisé B-12. Imaginé par des développeurs français, ce titre est un petit bijou dans lequel il est facile – et délectable – de se perdre des heures durant.

D’un animal à l’autre

Puisque rien n’est plus dépaysant que d’incarner un animal, pourquoi ne pas devenir un requin? C’est ce que propose «Maneater» – autrement dit «mangeur d’hommes» – dont le titre donne un avant-goût (oui, le jeu de mots est voulu) du but poursuivi. En tant que requin-bouledogue femelle défigurée par un pêcheur, votre objectif est de vous venger. Il vous sera possible d’attaquer les humains si le cœur vous en dit, tout en vous assurant de devenir un «super requin» afin d’aller vous battre contre un monstre redoutable.

Ceux qui ont déliré sur les chèvres dans le dernier film de Marvel consacré à Thor apprécieront donc d’en devenir une. La deuxième itération de «Goat Simulator» (le premier titre est toujours disponible sur Steam), qui doit sortir avant la fin de l’année, promet de vous permettre de délirer en détruisant tout sur votre passage, en plus de réussir des missions, accumuler des points et de jouer avec jusqu’à trois de vos amis. Bêêêê!

Et tant qu’à délirer dans le monde animal, pourquoi ne pas vous diriger vers une école pour pigeons, si, si, où vous devrez trouver l’amououououour. Le concept de «Hatoful Boyfriend» est farfelu, mais sachez qu’il s’agit de l’adaptation d’un manga japonais et que les différents scénarios des missions ont été écrits par Hato Moa, le créateur de la série. C’est donc du sérieux et vous en roucoulerez d’aise.

Retour chez les humains

Puisque nous parlons d’amour, voici «One Night Stand» – oui, c’est pour adultes, mais sans rien de choquant – dont le titre explique la prémisse de base. Après une folle nuit de sexe et d’alcool, vous vous réveillez dans un lit inconnu. À vos côtés, une inconnue. Votre mission? Découvrir qui elle est en fouillant sa maison, son téléphone, etc. tout en faisant extrêmement attention à ce qu’elle ne vous mette pas dehors. Artistiquement dessiné, et avec une trame sonore bien légère, «One Night Stand» permet fort agréablement d’oublier les journées qui raccourcissent et les feuilles des arbres qui brunissent.

Demeurons dans le visuel aux allures de dessin pour se diriger vers «Bear With Me». En noir et blanc, le jeu suit la petite Amber qui, accompagnée de son ours en peluche, part à la recherche de son frère disparu. Elle découvre rapidement qu’un mystérieux homme en rouge lui laisse des indices – en rouge, seule autre couleur du jeu – dont elle devra comprendre la signification. Au total, quatre épisodes constituent ce «Bear With Me» aux allures d’un polar à la fois dramatique et humoristique.

Pour vous plonger dans des heures de jeu ininterrompu, voici «Spelunky», un jeu de plate-forme. De kossé? Vous vous retrouvez sous terre à devoir parcourir des niveaux labyrinthiques remplis de monstres, d’obstacles et d’objets. La spécificité de ce titre est qu’à chaque fois que vous recommencez – parce que vous allez souvent mourir –, les tableaux sont différents puisqu’ils sont générés aléatoirement. Quand je vous disais que vous en aviez pour des heures!

En guise de conclusion, dirigez-vous dans un monde violent à souhait dans lequel vous suivez les ordres... d’une banane. Eh oui. «My Friend Pedro» est un jeu de tir amusant dans lequel vous devrez, bien sûr, manier des armes, mais aussi user de stratégie afin d’effectuer des mouvements qui vous permettront de tuer le plus d’ennemis possible. Bonne chance.

Le carnet de liens

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.