/opinion/columnists
Navigation

Ukraine: une guerre qui s'annonce très longue

TOPSHOT-UKRAINE-RUSSIA-CONFLICT-WAR
Photo AFP Un immeuble a été détruit lors d’une frappe russe dans la ville de Bakhmut.

Coup d'oeil sur cet article

La guerre en Ukraine est en train d’entrer dans une nouvelle phase. Dans la configuration actuelle de la guerre, il est assez évident que la Russie est en train de perdre. Vladimir Poutine ne parvient pas à réaliser ses objectifs initiaux de conquête et les Ukrainiens sont en train de reprendre des territoires occupés autour de la Crimée.

Mais la configuration de la guerre risque de changer. C’est que plusieurs indications laissent penser que Poutine se dirige vers une mobilisation générale pour tenter de sauver sa guerre en Ukraine. Cette mobilisation générale n’était pas évidente au départ. Mais elle devient de plus en plus probable, ce qui pourrait allonger la guerre.

  • Écoutez l'édito de Loïc Tassé à l'émission de Benoit Dutrizac diffusée chaque jour en direct 11 h via QUB radio :

1) Pourquoi parler de mobilisation générale?

Poutine ne parvient pas à enrôler suffisamment de soldats. Comme il persiste à appeler sa guerre une « opération spéciale », les lois russes normales de conscription ne s’appliquent pas. Mais les lois peuvent être changées. Les services de renseignement ukrainien prétendent que les états-majors de Moscou et de Saint-Pétersbourg auraient reçu instruction de se préparer à une mobilisation générale. Des experts qui analysent l’évolution de la propagande russe remarquent que la défense pour la survie de la nation russe est de plus en plus souvent évoquée. La défense de la survie de la Russie constitue un prétexte facile de conscription.


2) Quelles seraient les conséquences sur le terrain d’une mobilisation générale?

Il n’est pas certain que les Russes soient capables d’envoyer beaucoup plus de soldats au front. Des responsables américains estiment en effet que l’armée russe ne dispose pas des ressources matérielles suffisantes pour envoyer sur le terrain beaucoup plus de soldats. À court terme, une mobilisation générale ne changerait probablement pas beaucoup l’évolution des combats en Ukraine, même si elle rehausserait le moral des troupes russes.


3) Quelles seraient les conséquences sur le reste de l’Europe?

Au début du conflit, les Européens n’ont pas envisagé une longue guerre avec la Russie, tant l’armée russe semblait supérieure à celle de l’Ukraine. L’Europe se préparait plutôt à soutenir des résistants ukrainiens, qui auraient rendu l’occupation invivable et qui un jour auraient forcé les Russes à partir. Mais la combativité des Ukrainiens et la volonté à peine voilée de Poutine d’occuper à nouveau l’Europe de l’Est, et éventuellement toute l’Europe, renforcent le projet de construction de l’Union européenne. Poutine fait le pari d’un effritement de la volonté européenne de lutter aux côtés de l’Ukraine. C’est l’inverse qui risque de se produire. 


4) Qu’en est-il de la Chine?

La Chine demeure la grande inconnue de l’évolution de cette guerre. Le gouvernement de Xi Jinping se rangera-t-il de manière plus ferme et plus engagée auprès de la Russie? S’il n’en tient qu’à Xi Jinping, qui paraît désormais bien installé au pouvoir, c’est certainement ce qui se produira, surtout si la situation avec Taïwan continue à se détériorer. Une réelle alliance sino-russe changerait la face de la guerre. Mais d’autre part, l’économie chinoise est sérieusement ralentie par plusieurs problèmes et une guerre n’améliorerait pas la situation. Bien plus, à long terme, la Chine a intérêt à affaiblir la Russie. 


5) Qu’en est-il de l’intérieur de la Russie?

Poutine tient probablement trop pour acquise l’adhésion de la population russe à sa guerre en Ukraine. Des actes de sabotage en Russie ont été rapportés et les difficultés de trouver de nouvelles recrues montrent que la guerre est beaucoup moins populaire que les autorités russes le voudraient.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.