/news/elections
Navigation

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP
Photo Annabelle Blais

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne première ministre Pauline Marois n’a pas l’intention de jouer les belles-mères, mais elle demeure néanmoins disponible pour conseiller le chef du parti afin qu’il réussisse à faire élire des députés, espère-t-elle.

• À lire aussi: La campagne en images - jour 8: le PQ souligne le 10e anniversaire d'élection de Pauline Marois

• À lire aussi: Le Parti Québécois promet un salaire minimum à 18$

• À lire aussi: Attentat du Métropolis: peu de leçons apprises en 10 ans

«Je n’ai jamais joué les gérants d’estrade, ni la belle-mère, ni le beau-père, je ne vais pas commencer aujourd’hui», a-t-elle répondu aux journalistes qui lui demandaient si elle avait un conseil pour le chef.

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP
Photo Annabelle Blais

«Je suis disponible si on a besoin de mes conseils, mais je ne les donnerai pas sur la place publique», a-t-elle précisé, ajoutant que cela se ferait plutôt dans le creux de l’oreille.

Mme Marois insiste sur le fait qu’elle ne fera pas campagne au quotidien, mais il n’est pas exclu qu’on l’aperçoive dans d’autres événements au cours des prochaines semaines.

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP
Photo Annabelle Blais

«Mon objectif n’est pas de faire campagne au quotidien d’aucune façon, mais je veux que ce soit clair que je vais appuyer le Parti Québécois et que je vais voter pour le Parti Québécois», affirme-t-elle.

M. St-Pierre Plamondon confirme qu’il a sollicité Mme Marois à quelques reprises, mais il se garde de révéler les conseils qu’elle lui a prodigués.

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP
Photo Annabelle Blais

Mme Marois était de passage au Café M dans Tétreaultville, situé dans la circonscription où M. St-Pierre Plamondon est candidat à Montréal, pour une activité partisane visant à souligner le 10e anniversaire de son élection.

Il a grandement été question de l’apport des femmes en politique, et 29 candidates du PQ s’étaient déplacées pour l’occasion.

Mme Marois a aussi félicité le chef, qui mène une bonne campagne, selon elle. «Il fait des propositions qui sont responsables et raisonnables et qui répondent aux vrais besoins des gens», soutient-elle.

Pauline Marois à la défense du PQ et de PSPP
Photo Annabelle Blais

Traitement difficile pour le chef

Dans un discours, elle a glissé que des «observateurs extérieurs» ont parfois été durs avec Paul St-Pierre Plamondon. Invitée à élaborer sa pensée lors d’une mêlée de presse quelques minutes plus tard, elle a indiqué qu’il n’avait pas eu beaucoup de temps de parole.

«Les commentaires, chaque fois qu’on le voyait, c’était pour dire que ça n’allait pas bien, plutôt que de rapporter ses propos ou ce dont il voulait parler [...]. Mais je trouve que depuis le début de la campagne, ça s’est rétabli comme équilibre à cet égard, et il a sa place dans la campagne», a-t-elle dit.

Nous lui avons demandé si elle craignait que ce ne soit la dernière élection du PQ, Mme Marois répond: «Je ne le souhaite pas, car je souhaite qu’il y ait des députés élus au Parti Québécois.» Elle se garde toutefois de faire des prédictions.

Quant à savoir si elle s’inquiète pour l’avenir de la formation politique, elle ne répond pas directement et choisit plutôt de se concentrer sur le positif:

«Un grand parti comme le Parti Québécois, qui a encore des dizaines de militants, qui a fait une des meilleures campagnes de financement – ne l’oublions pas [...] –, c’est le signe d’un parti en bonne santé», précise-t-elle.

Le nombre de jeunes femmes candidates pour le PQ avec «des feuilles de route impressionnantes» lui permet aussi d’avoir de l’espoir. «Ce n’est pas un parti moribond qui va aller chercher des appuis comme ceux-là, dit-elle. Il y a vraiment des candidatures de très grande qualité, plus jeune, oui, mais tant mieux. Ça veut dire que le parti se renouvelle.»

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux