/news/elections
Navigation

600 M$ pour réduire les taxes de PME sous les libéraux

600 M$ pour réduire les taxes de PME sous les libéraux
Photos Nicolas Lachance / Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

DRUMMONDVILLE - Le Parti libéral s’engage à injecter près de 2 milliards $ sur cinq ans pour réduire les impôts des travailleurs autonomes et pour les petites entreprises, en plus diminuer leurs cotisations au Fonds santé. 

• À lire aussi: Dominique Anglade «sent que le vent tourne» à Québec

Le PLQ de Dominique Anglade souhaite élargir l’application de la déduction pour les petites entreprises (PME) pour qu’environ 25 000 travailleurs autonomes ou entreprises puissent payer moins d’impôt. 

La mesure dévoilée dans leur plateforme est évaluée à 550 M$ par année. De cette manière, la formation de Mme Anglade souhaite diminuer la pression des taxes sur la masse salariale des PME. 

«C’est surtout pour donner de l’oxygène aux entreprises», a-t-elle déclaré lors d’une visite de la microbrasserie Le Bockale, à Drummondville. 

«On vient corriger une erreur» pour les petites entreprises de moins de 5 employés qui n’ont pas accès à la réduction d’impôt. 

Rappelons que le cadre financier du PLQ comprend 41 milliards en engagement sur cinq ans.  

De plus, les libéraux veulent ajouter 50 M$ par année pour diminuer le taux de cotisation des entreprises pour le fonds de service de santé.  

«En réduisant les taxes sur la masse salariale et en nous engageant clairement à ne plus augmenter leur fardeau administratif, nous stimulerons la croissance économique et créerons de la richesse pour tous les Québécois», a indiqué Mme Anglade, soutenant vouloir donner un peu d’air à nos entreprises qui vivent les crises de la main-d’œuvre et de l’inflation. 

  • Écoutez l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8 h 45 via QUB radio :

Moins de paperasse

En plus des réductions de taxes, elle s’engage à réduire la paperasse réglementaire.  

«Les entrepreneurs ont besoin de se concentrer sur la croissance de leur entreprise et non pas sur la paperasse», mentionne la formation dans son communiqué.  

Ainsi, le PLQ veut adopter une loi sur l’allègement réglementaire qui se consacrera au concept du «1 pour 1». 

«Chaque nouvelle formalité administrative doit, au même moment, être accompagnée de l’abolition d’une autre formalité administrative existante dont le coût pour les entreprises est équivalent», indiquent les documents du parti.  

Dans son programme, le PLQ cite la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante. 

Les PME du Québec auraient cumulé une dette moyenne de plus de 108 000 $ pendant la COVID-19.  

La formation veut aussi prévoir plus de flexibilité pour le remboursement des prêts accordés dans le cadre de ces programmes d’aides. 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux