/sports/tennis
Navigation

Un Grand Chelem sans Federer, Nadal et Djokovic: le début d’un temps nouveau?

Aucun des membre du fameux «monstre à trois têtes» n’ont atteint les quarts d’un Grand Chelem pour la première fois en 18 ans

GSE-MTS-SPO-TEN-WTA-2022-US-OPEN---DAY-8
Photo AFP Rafael Nadal a serré la main à l’Américain Frances Tiafoe, qui venait de l’éliminer en quatre manches en huitièmes de finale à New York, lundi.

Coup d'oeil sur cet article

La victoire de Frances Tiafoe aux dépens de Rafael Nadal lundi, aux Internationaux des États-Unis, marque-t-elle le début d’une révolution sur l’ATP? Pour la première fois depuis 2004, aucun membre du fameux «monstre à trois têtes», communément surnommé le Big Three, n’est des quarts de finale d’un tournoi majeur. 

• À lire aussi: Internationaux des États-Unis: les Fernandez apprivoisent le succès à la dure depuis un an

En fait, la statistique n’est pas totalement exacte. Il y a deux ans, ni Nadal, ni Roger Federer, ni Novak Djokovic n’avaient participé aux quarts du US Open.  

Mais cette saison était particulière, marquée par la COVID-19. Ainsi, l’Espagnol et le Suisse avaient fait l’impasse sur New York.

Le Serbe, lui, avait été éliminé en ronde des 16. Il n’avait toutefois pas perdu le match à la régulière. Le numéro 1 mondial de l’époque avait été disqualifié pour avoir atteint involontairement une juge de ligne avec une balle frappée dans un geste de frustration. 

À Roland-Garros, il y a longtemps

Avant cela, la dernière fois que les trois joueurs les plus dominants des deux dernières décennies avaient tous été absents des quarts, c’était il y a 18 ans, à Roland-Garros. Federer n’avait que 22 ans et il commençait à régner sur le tennis masculin. 

Il avait été évincé par Gustavo Kuerten. Une défaite surprenante, certes : le Suisse était déjà numéro 1 mondial et le Brésilien, lui, figurait au 30e rang. 

Mais Kuerten savait comment gagner à Paris. Il avait empoché le titre à la Porte d’Auteuil en 1997, 2000 et 2001. 

Nadal et Djokovic, eux, n’étaient pas des Internationaux de France cette année-là. Le premier, alors âgé de 18 ans, était blessé à une cheville. Le second n’avait que 17 ans et était classé 331e au monde. 

Bien sûr, ce US Open n’est pas non plus tout à fait normal. Nadal était le seul membre du Big Three, vainqueur de 63 titres majeurs depuis 2003, présent à New York. 

Et à 36 ans, malgré deux trophées du Grand Chelem soulevés cette année, en Australie et en France, «Rafa» n’est pas au sommet de son art en ce moment.

C’est lui-même qui l’a reconnu lundi, après son revers contre l’Américain Tiafoe, 24 ans et 26e mondial. 

«Souvent, le tennis est un sport de positionnement. Si vous n’êtes pas bien positionné, vous devez être vraiment rapide et vraiment jeune, a dit l’Espagnol en souriant, en conférence de presse. Je ne suis plus à ce moment de ma carrière.» 

Sans Djokovic et Federer

Djokovic, champion à Wimbledon en juillet, a pour sa part été contraint de faire l’impasse sur la dernière levée du Grand Chelem de la saison. Non vacciné contre la COVID-19, il est interdit d’entrée aux États-Unis. 

Federer, lui, est blessé au genou droit. À 41 ans, la légende n’a plus joué depuis plus d’un an, mais devrait effectuer son retour à la compétition cet automne. 

Numéro 1 lundi prochain?

Mais signe que la révolution n’est pas tout à fait amorcée, Nadal, avec sa fiche de 38-5 cette saison et ses quatre titres, pourrait reconquérir le premier rang mondial lundi. 

Pour cela, il faudra que ni son jeune compatriote Carlos Alcaraz ni le Norvégien Casper Ruud n’accèdent à la finale à Flushing Meadows, dimanche. 

S’il reprend la place de numéro 1 de l’ATP, plus de deux ans après sa dernière présence au sommet du palmarès, Nadal deviendrait le deuxième plus vieux joueur de l’histoire à occuper cette position, derrière un certain... Federer, en 2018. 

– Avec l’AFP 

Roger Federer

GSE-MTS-SPO-TEN-WTA-2022-US-OPEN---DAY-8
Photo AFP

Suisse | 41 ans

En Grand Chelem :

Défaites en quarts de finale : 12 (4 à Roland-Garros, 5 à Wimbledon, 3 au US Open)

Défaites en demi-finales : 15 (8 à l’Open d’Australie, 3 à Roland-Garros, 1 à Wimbledon, 3 au US Open)

Défaites en finale : 11 (1 à l’Open d’Australie, 4 à Roland-Garros, 4 à Wimbledon, 2 au US Open)

Titres majeurs : 20 (5 à l’Open d’Australie, 1 à Roland-Garros, 8 à Wimbledon, 6 au US Open)

Rafael Nadal

GSE-MTS-SPO-TEN-WTA-2022-US-OPEN---DAY-8
Photo AFP

Espagne | 36 ans

En Grand Chelem :

Défaites en quarts de finale : 8 (7 à l’Open Australie, 1 au US Open)

Défaites en demi-finales : 7 (1 à l’Open d’Australie, 1 à Roland-Garros, 2 à Wimbledon, 3 au US Open)

Défaites en finale : 8 (4 à l’Open d’Australie, 3 à Wimbledon, 1 au US Open)

Titres majeurs : 22 (2 à l’Open d’Australie, 14 à Roland-Garros, 2 à Wimbledon, 4 au US Open)

Novak Djokovic

GSE-MTS-SPO-TEN-WTA-2022-US-OPEN---DAY-8
Photo AFP

Serbie | 35 ans

En Grand Chelem :

Défaites en quarts de finale : 10 (3 à l’Open d’Australie, 5 à Roland-Garros, 2 à Wimbledon)

Défaites en demi-finale : 11 (5 à Roland-Garros, 3 à Wimbledon, 3 au US Open)

Défaites en finale : 11 (4 à Roland-Garros, 1 à Wimbledon, 6 au US Open)

Titres majeurs : 21 (9 à l’Open d’Australie, 2 à Roland-Garros, 7 à Wimbledon, 3 au US Open)

Source : ATP

Pendant ce temps, en 2004...

Hormis cette année 2020 marquée par la pandémie, il y a 18 ans que ni Novak Djokovic, ni Rafael Nadal, ni Roger Federer n’ont atteint les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem.

En presque deux décennies, le monde a bien changé :

4 février

Mark Zuckerberg lance la première mouture de Facebook, qui est à l’époque un réseau social pour les étudiants de l’Université Harvard.

19 février

Le premier ministre canadien Paul Martin annonce la création de la commission Gomery, chargée d’enquêter sur le scandale des commandites.

29 février

Le président haïtien Jean-Bertrand Aristide est renversé dans un coup d’État.

11 mars

Des membres du groupe terroriste Al-Qaïda bombardent le métro de Madrid, la capitale espagnole, et tuent 192 personnes.

20 mars

Stephen Harper est nommé chef du Parti conservateur du Canada.

25 mars

Le producteur Guy Cloutier est arrêté. Il plaidera plus tard coupable à des accusations d’agression sexuelle sur deux personnes mineures, dont la chanteuse Nathalie Simard.

29 août

Au volant de sa Ferrari, le pilote allemand Michael Schumacher remporte le dernier de ses sept titres de champion du monde de Formule 1.

26 décembre

Un tremblement de terre dans l’océan Indien cause un puissant tsunami qui tue plus de 200 000 personnes sur les côtes de la Thaïlande, de l’Inde et du Sri Lanka, notamment.

Le Big 12 plutôt que le Big Three

Nick Kyrgios
Photo d'archives
Nick Kyrgios

Surprenant tombeur de Rafael Nadal lundi, Frances Tiafoe ne croit pas que l’on verra au sein de la prochaine génération un trio aussi dominant que celui qui a régné sur le tennis au cours des 20 dernières années. 

«Je pense que ce sera un Big 12», a relevé l’Américain de 24 ans en conférence de presse, peu après avoir éliminé l’Espagnol en ronde des 16, lundi, au US Open.

«Il y a plusieurs gars qui jouent de l’excellent tennis, a ajouté le 26e joueur au monde. Je crois que c’est bon. Bien sûr, il risque d’y avoir un joueur qui va cimenter sa place au sommet. Cela arrive encore en ce moment. Nous verrons qui cette personne sera.»

Tableau ouvert

Nadal étant éliminé, Novak Djokovic et Roger Federer étant absents, le tableau est grand ouvert à New York.

D’autant plus que le numéro 1 mondial, le Russe Daniil Medvedev, a été évincé par l’Australien Nick Kyrgios dimanche soir, lui aussi en ronde des 16. 

Quant au deuxième joueur au classement de l’ATP, l’Allemand Alexander Zverev, il n’a pu faire le déplacement à Flushing Meadows, en raison de la sévère entorse à la cheville qu’il a subie à Roland-Garros. 

«Je crois que le fait que Nick [Kyrgios] joue de l’excellent tennis est super pour notre sport. Vous le voyez remplir des stades, que ce soit en simple ou en double, a relevé Tiafoe. [Carlos] Alcaraz a une personnalité géniale. Il y a [Jannik] Sinner. Moi. Les gens se ressemblent derrière moi.»

C’est «cool», mais...

Mais s’il estime qu’il est «cool d’assister au début d’une nouvelle ère», le spectaculaire américain n’est pas convaincu pour autant que la précédente, celle des Nadal, Djokovic et Federer, soit révolue. 

Interrogé par un journaliste, qui relevait qu’un jour, le «monstre à trois têtes» allait prendre sa retraite, Tiafoe a simplement répliqué : «On dit cela depuis combien d’années, déjà?».

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.