/sports/racing
Navigation

F1 : un circuit favorable à Lance Stroll en Italie

AUTO-PRIX-F1-BEL
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après une course encourageante à Zandvoort, Lance Stroll retrouvera à Monza un terrain de chasse qui lui a souri par le passé, à l’occasion du Grand Prix d’Italie. 

• À lire aussi: Jacques Villeneuve bientôt au volant d’une F1

• À lire aussi: Grand Prix des Pays-Bas: Max Verstappen triomphe chez lui

C’est là où il est devenu le plus jeune pilote de l’histoire de la Formule 1 à s’élancer de la première ligne, en 2017. Il y a également terminé dans le top 9 – avec notamment une troisième place en 2020 – chaque fois qu’il était du départ, à une exception près. En 2019, il roulait en effet en septième place lorsqu’il a été happé par Sebastian Vettel, qui réintégrait la piste très maladroitement après un tête-à-queue.

Ajoutez à cela une performance inspirée aux Pays-Bas dimanche et il y a toutes les raisons de croire que le Québécois est en pleine confiance en Lombardie. Cependant, il devra une fois de plus tenter de bien se positionner avant la course, un défi qui demeure entier avec l’AMR22 constamment à la peine durant l’exercice des qualifications.

«J'ai de fantastiques souvenirs de Monza, a ainsi raconté Stroll, selon un communiqué d’Aston Martin. C’est rapide à en couper le souffle, c’est beau et c’est un bon défi; j’adore ça. Nous avons bien performé à Spa et à Bakou – deux circuits similaires à faible appui –, mais comme nous l'avons vu, il est toujours difficile de se placer parmi les voitures qui marquent des points. Donc, si nous pouvons bien nous qualifier, nous devrions être dans le coup pour quelques points.»

Stroll, qui a pour une rare fois complètement dominé son coéquipier Vettel à Zandvoort, demeure à 15 points de l’Allemand au classement.

Nouveau venu

Par ailleurs, Vettel laissera sa place à Nyck de Vries pour la première séance d’essais libres du GP. Chaque écurie est tenue de faire rouler de jeunes espoirs au moins deux fois durant la saison.

Le Néerlandais en sera à une troisième séance. Le champion du monde de Formule E en 2021 a déjà pris le volant de la monoplace de Mercedes et de Williams plus tôt cette année.

«Ce sera ma troisième session de la saison – dans le troisième châssis de Formule 1 différent – et ces opportunités m'ont donné un aperçu fantastique de la façon dont les voitures et les équipes de Formule 1 fonctionnent et opèrent, a fait valoir de Vries. J'espère pouvoir apporter une nouvelle perspective à l'équipe AMF1 et pouvoir entreprendre un programme de course qui s'avérera bénéfique pour nous deux.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.