/investigations/health
Navigation

Harcèlement psychologique: Joane Turgeon suspendue de l’Université de Montréal

La psychologue spécialisée en violence psychologique avait été congédiée d’un poste de direction

Joane Turgeon
Capture d’écran tirée du documentaire face aux monstres La psychologue Joane Turgeon, qui enseignait depuis une trentaine d’années à l’Université de Montréal, a été congédiée en 2017 de son poste de directrice générale de SOS violence conjugale pour harcèlement psychologique.

Coup d'oeil sur cet article

La psychologue et chargée de cours Joane Turgeon a été suspendue de l’Université de Montréal, après que notre Bureau d’enquête eut révélé qu’elle avait été congédiée de SOS violence conjugale à la suite d’allégations de harcèlement au travail.

• À lire aussi: Une psychologue spécialisée en matière de violence conjugale congédiée pour harcèlement... psychologique

« Mme Turgeon a été avisée en cours de journée [mercredi] qu’elle était suspendue le temps que l’Université de Montréal puisse faire les vérifications nécessaires pour éclairer la situation », a confirmé Geneviève O’Meara, porte-parole de l’institution universitaire.

Référence québécoise en matière de violence conjugale et psychologique, experte invitée dans plusieurs médias et au tribunal, Joane Turgeon enseignait depuis une trentaine d’années à la Faculté de l’éducation permanente. Elle était encore cet automne à la tête du cours Violence familiale et conjugale.

Or, notre Bureau d’enquête révélait mercredi que Joane Turgeon aurait manipulé et rabaissé aux moins trois femmes qui travaillait à ses côtés, alors qu’elle était directrice générale de SOS violence conjugale. Une vingtaine de personnes ont accepté de témoigner – sous le couvert de l’anonymat – de ses comportements problématiques survenus au fil des ans.

En poste depuis 2008, Joane Turgeon a été congédiée en 2017 à la suite d’une enquête externe portant entre autres sur des dizaines d’événements de harcèlement psychologique au travail, étalés sur deux années. L’Université de Montréal n’était pas au courant de ces allégations.

Aujourd’hui âgée de 67 ans, la psychologue nie l’ensemble des faits lui étant reprochés. Elle soutient plutôt qu’elle a elle-même été victime de harcèlement psychologique de la part de subalternes, qui auraient menti et comploté pour la pousser vers la sortie.

Dans les médias

Dans les années suivant son congédiement, Joane Turgeon a continué de mener une brillante carrière dans la sphère publique. Elle a entre autres participé en 2019 au documentaire Face aux monstres d’Ingrid Falaise, qui a d’ailleurs été porte-parole de SOS violence conjugale de 2015 à 2018.

« La première chose que j’ai envie de faire, c’est croire les victimes », plaide la comédienne, qui soutient toutefois n’avoir jamais été témoin de quelconque geste de harcèlement de la part de Joane Turgeon.

Ingrid Falaise a tout de même pris ses distances de Joane Turgeon au cours des dernières années, après qu’elle a été informée de certains de ses comportements problématiques. Cette mise en garde l’aurait d’ailleurs incitée à ne pas retenir ses services pour les deux suites de son documentaire.

Enquête confidentielle

Impossible de savoir si l’ordre des psychologues – dont est membre Joane Turgeon – compte se pencher sur ce dossier, les enquêtes du bureau du syndic étant confidentielles.

« Cela dit, un syndic peut faire enquête dès qu’une information est portée à son attention », a commenté Krystelle Larouche, conseillère aux communications de l’organisme. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.