/lifestyle/food
Navigation

Cuisiner simplement

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photos courtoisie, Jessika Langlois Jessika Langlois, nutritionniste, est l’auteure du livre Cuisiner avec ce qu’on a.

Coup d'oeil sur cet article

Gagner en efficacité dans la cuisine, se simplifier la vie, mais aussi savoir improviser avec les ingrédients qu’on a sous la main, c’est ce qu’on apprend dans le nouveau livre de recettes Cuisiner avec ce qu’on a. 

Jessika Langlois, nutritionniste, est l’auteure du livre Cuisiner avec ce qu’on a, paru aux Éditions Québec Amérique. Elle pense qu’il est possible de bien s’alimenter, tout en demeurant dans la simplicité. 

« Je me suis demandé pourquoi on réinvente la roue chaque fois qu’on se trouve devant une nouvelle recette de muffins ou de quiche. Je trouvais que les proportions des différents ingrédients changent tout le temps selon les recettes. J’ai donc créé des canevas de base à partir desquels on peut faire des variantes. Ainsi, la même recette de base de muffins peut être faite avec des bananes, et une autre fois avec des bleuets ou des dattes, simplement en changeant un ingrédient. C’est en maîtrisant la base qu’on peut ensuite improviser, c’est ma devise », dit Jessika Langlois.

En plus de conseils pour se simplifier la vie et s’équiper des outils qu’il faut pour être efficace, Jessika Langlois explique les bases de différents mets qu’on peut ensuite décliner en plusieurs variantes, selon ce qu’on a au frigo.

« Une fois qu’on a compris la recette de base de la quiche ou des muffins, on peut y aller avec ce qu’on a au frigo ou avec ce qu’il y a en spécial. Si on a du fromage de chèvre et des tomates, ça sera ça. On peut faire des essais, changer les aromates. Improviser, c’est se donner droit à l’erreur. Ce que je souhaite, c’est que les gens s’approprient les recettes, notent dans les marges ce qu’ils ont aimé ou pas. J’ai même choisi du papier pas trop glacé pour le livre, afin qu’on puisse écrire facilement ! » dit-elle en riant.

50 Recettes

Ainsi, on découvre au fil des 50 recettes les bases de la quiche, du potage, des boulettes de viande, muffins, biscuits, puddings, ainsi que des recettes de risotto et de « one pot pasta » qu’on peut décliner en cinq variantes. Le poulet rôti est également à l’honneur, ainsi que les façons d’en apprêter les restes et de faire un bouillon avec la carcasse.

« Je souhaite que les gens comprennent qu’en maîtrisant une recette de base, en réalité on sait faire plein de recettes. Si on sait faire un poulet rôti, on sait faire plein de variantes de poulet rôti. Il suffit de changer les aromates, et on a l’impression de manger un plat complètement différent. Ça peut être utile autant pour un jeune qui part en appartement, ou pour quelqu’un qui a une famille à nourrir ou qui devient célibataire. Ça donne confiance en soi et permet d’improviser avec ce qu’on a. » 

5 conseils pour se simplifier la vie, selon Jessika Langlois

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photo courtoisie, Jessika Langlois
  1. Adopter des recettes de base qu’il suffit ensuite de varier en interchangeant un ingrédient qui donne de la saveur. Par exemple, dans une recette de muffins, changer les bleuets par des framboises ou des canneberges 
  2. Préparer d’avance en grande quantité la base d’un plat, et la congeler. Par exemple, faire plusieurs portions de boulettes de viande à saveur neutre, qu’on peut ensuite utiliser à toutes les sauces, curry, suédoise ou sauce tomates, selon l’inspiration. 
  3. Cuire un poulet entier et utiliser les restes pour cuisiner différents plats, comme des pâtes ou un risotto. Faire ensuite un bouillon avec la carcasse. On gagne ainsi du temps tout en évitant le gaspillage alimentaire. 
  4. Cuisiner les biscuits ou les muffins en doublant la recette et faire deux variantes, par exemple une aux dattes et l’autre aux pépites de chocolat. On peut ensuite les congeler et les sortir le matin même pour les mettre dans la boîte à lunch. 
  5. Adopter la technique du « one pot pasta », autant pour les pâtes que pour le risotto. Tout cuire dans la même casserole permet d’économiser du temps et évite de salir trop de vaisselle. Très appréciable, les soirs pressés !

Linguine puttanesca aux crevettes

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photos courtoisie, Jessika Langlois

Portions : 4 | Préparation : 15 minutes | Cuisson : 15 minutes

INGRÉDIENTS 

  • 300 g (10 oz) de linguine 
  • 625 ml (2 1⁄2 tasses) d’eau
  • 2 ml (1⁄2 c. à thé) de sel
  • 250 ml (1 tasse) de tomates entières en conserve, égouttées
  • 225 g (1⁄2 lb) de crevettes crues décortiquées fraîches ou décongelées
  • 1 oignon émincé
  • 4 gousses d’ail émincées
  • 125 ml (1⁄2 tasse) d’olives noires dans l’huile dénoyautées hachées grossièrement
  • 60 ml (1⁄4 tasse) de câpres égouttées
  • 2 ml (1⁄2 c. à thé) de flocons de piments forts
  • 250 ml (1 tasse) de roquette
  • Poivre noir fraîchement moulu

TECHNIQUE  

  1. Dans une grande poêle ou une braisière, déposer les linguine, l’eau, le sel, les tomates, les crevettes, l’oignon, l’ail, les olives, les câpres et les flocons de piments forts. À l’aide d’un pilon, écraser les tomates. Porter à ébullition, réduire le feu à moyen et laisser mijoter pendant 9 minutes en remuant quelques fois. Retirer du feu et laisser reposer pendant 5 minutes. Poivrer au goût.
  2. Répartir dans quatre assiettes creuses. Garnir avec la roquette.

Astuce: Pour un petit raccourci, utiliser de la tapenade aux olives noires. Réduire la quantité à 60 ml (1⁄4 tasse).

Quiche aux tomates cerises, fromage de chèvre et basilic

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photo courtoisie, Jessika Langlois

Portions : 4 | Préparation : 15 minutes | Cuisson : 35 minutes

INGRÉDIENTS 

  • 6 œufs 
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de farine
    tout usage non blanchie
  • 500 ml (2 tasses) de lait
  • 250 ml (1 tasse) de tomates cerises coupées en deux 
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de fromage de chèvre frais émietté
  • 60 ml (1⁄4 tasse) de basilic frais, feuilles entières

TECHNIQUE  

  1. Préchauffer le four à 200 °C (400 °F).
  2. Dans un grand bol, battre les œufs au fouet. Incorporer peu à peu la farine pour ne pas faire de grumeaux puis ajouter le lait. Saler et poivrer.
  3. Ajouter les tomates cerises, le fromage de chèvre et le basilic. Mélanger délicatement. Verser dans un moule à quiche de 23 cm (9 po) de diamètre à fond non amovible (ou dans un moule à tarte).
  4. Cuire au four pendant 35 à 40 minutes ou jusqu’à ce que le centre de la quiche soit pris.
  5. Servir avec des haricots verts

Inspiration: Il vous reste une part de quiche ? Garnissez deux tranches de pain multigrains grillées d’une généreuse portion de quiche froide. Ajoutez une touche de mayo et dégustez votre sandwich aux œufs nouveau genre ! 

Risotto à la saucisse, aux champignons et à la bière

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photo courtoisie, Jessika Langlois

Portions : 4 | Préparation : 20 minutes | Cuisson : 30 minutes

INGRÉDIENTS  

  • 15 ml (1 c. à soupe) de beurre 
  • 225 g (1⁄2 lb) de saucisses de Toulouse coupées en rondelles (de 3 à 4 saucisses)
  • 60 ml (1⁄4 tasse) d’oignon haché
  • 250 ml (1 tasse) de champignons blancs tranchés
  • 250 ml (1 tasse) de riz arborio
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de bière,
    au choix
  • 750 ml (3 tasses) de bouillon de poulet sans sel ajouté
  • 60 ml (1⁄4 tasse) de parmesan râpé

TECHNIQUE 

  1. Dans une cocotte ou une casserole, faire fondre le beurre à feu moyen. Ajouter les saucisses et faire dorer pendant 2 minutes de chaque côté. Retirer de la cocotte et réserver. Dans la cocotte, ajouter l’oignon et les champignons et faire revenir jusqu’à ce que les champignons soient dorés. Ajouter le riz et remuer pour bien enrober.
  2. Verser la bière et laisser réduire jusqu’à ce qu’elle soit presque complètement évaporée. Remettre les saucisses dans la cocotte. Ajouter le bouillon. Porter à ébullition à feu vif en remuant. Baisser le feu à doux, couvrir et laisser mijoter pendant environ 20 minutes ou jusqu’à ce que le riz soit tendre, mais encore légèrement ferme au centre (al dente). Remuer une fois en cours de cuisson.
  3. Retirer du feu et incorporer le parmesan. Saler et poivrer au goût. Laisser reposer à couvert pendant environ 5 minutes.
  4. Servir accompagné d’un légume ou d’une salade de verdures. 

Astuce: À la course ? Utilisez des champignons déjà tranchés du commerce ! 

Muffins double son, dattes et noix

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photo courtoisie, Jessika Langlois

Portions : 12 | Préparation : 15 minutes | Cuisson : 25 minutes

INGRÉDIENTS  

  • 2 œufs 
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de cassonade 
  • 60 ml (1⁄4 tasse) d’huile de canola 
  • 250 ml (1 tasse) de lait 
  • 5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille
  • 250 ml (1 tasse) de farine de blé entier
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de son de blé
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de son d’avoine
  • 10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 2 ml (1⁄2 c. à thé) de bicarbonate de soude
  • 250 ml (1 tasse) de dattes hachées 
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de noix de Grenoble hachées

TECHNIQUE  

  1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F), la grille au centre.
  2. Dans un grand bol, battre les œufs, la cassonade et l’huile pendant 2 minutes. Ajouter le lait et la vanille, puis mélanger. À l’aide d’une spatule ou d’une cuillère de bois, incorporer la farine, le son de blé, le son d’avoine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, les dattes et les noix de Grenoble, puis mélanger juste assez pour humecter la pâte.
  3. Répartir dans des moules à muffins préalablement huilés ou chemisés de caissettes en papier parchemin. Cuire au four de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.

Astuce: Vous n’avez pas les deux types de son à la maison ? Utilisez-en un seul, mais cumulez les quantités. 

Inspiration: Vous pouvez facilement remplacer les dattes de la recette par des cerises, des canneberges ou des figues séchées. Utilisez ce que vous avez sous la main. 

Pouding au chocolat

0910 Zeste Quessy Cuisiner avec ce qu’on a
Photo courtoisie, Jessika Langlois

Portions : 8 | Préparation : 20 minutes | Cuisson : 25 minutes

INGRÉDIENTS  

  • 250 ml (1 tasse) de farine
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de sucre
  • 10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 1 ml (1⁄4 c. à thé) de sel (facultatif)
  • 1 œuf
  • 60 ml (1⁄4 tasse) d’huile de canola
  • 60 ml (1⁄4 tasse) de lait
  • 5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de cassonade
  • 250 ml (1 tasse) d’eau
  • 125 ml (1⁄2 tasse) de poudre de cacao, divisée

TECHNIQUE  

  1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F), la grille au centre.
  2. Dans un bol, mélanger la moitié du cacao, la farine, le sucre, la poudre à pâte et le sel. Faire un puits au centre. Ajouter l’œuf, l’huile de canola, le lait et la vanille et mélanger à l’aide d’une cuillère de bois ou d’une spatule jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Transférer dans un moule d’environ 20 cm (8 po). Réserver.
  3.  Dans une petite casserole, mélanger la cassonade, l’eau et 60 ml (1/4 tasse) du cacao. Chauffer à feu moyen-vif jusqu’à ce que la cassonade soit dissoute.
  4. Verser délicatement le sirop sur la pâte à gâteau. Ne pas mélanger.
  5. Cuire au four de 25 à 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré dans la pâte seulement (sans sauce) ressorte propre.
  6. Laisser tiédir au moins 15 minutes. Servir chaud ou froid

Inspiration: Pour une version encore plus chocolatée, ajoutez 60 ml (1⁄4 tasse) de pépites de chocolat noir au moment de préparer la sauce. La recette originale sans « extra pépites » est excellente et fera un super dessert pour un petit mardi. Mais pour une journée festive, sortez vos délicieuses pastilles de chocolat de Tanzanie (ou celui que vous aimez !) et gâtez vos invités !Une petite touche de café dans la sauce, ce n’est pas vilain. Le café et le chocolat vont si bien ensemble ! Ajoutez une dose d’espresso ou 5 ml (1 c. à thé) de café instantané.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.