/sports/opinion/columnists
Navigation

Premier objectif atteint

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un vent de pessimisme à travers la ligue à l’égard du CF Montréal, ce dernier a tout de même réussi à se qualifier, et par la grande porte, pour les éliminatoires de la MLS.

Les hommes de Wilfried Nancy ont obtenu leur place dans le tournoi d’après-saison avec style, et c’est complètement mérité. Et si les éliminatoires sont à l’image de la saison régulière, nous sommes en droit de nous attendre à de grandes choses du CF Montréal.

Le club a pu célébrer un peu plus qu’à l’habitude après un match nul de 2 à 2 face au Crew de Columbus, qui est un adversaire assez compliqué, qui a très bien joué et qui s’est donné une bonne chance de victoire en raison de deux buts d’avance. Malgré tout le bon travail du Crew, le carton rouge qu’il a obtenu a tout changé.

Insuffler un peu de vie

Comme à Toronto, le CF Montréal est revenu au pointage. Mais c’était plus compliqué, car l’avance de deux buts de ses rivaux était en seconde demie. Mais, encore une fois, le carton rouge, complètement inutile en raison d’une décision qui manquait d’intelligence, a donné la chance aux Montréalais de continuer de croire, malgré deux filets de déficit. Après le deuxième but du Crew, on a vu que la tête des joueurs du CF Montréal a baissé, mais que l’espoir et l’enthousiasme sont revenus par la suite.

À ce moment, Wilfried Nancy a inséré dans la partie les joueurs les plus offensifs possibles. Et, à l’inverse, le Crew a voulu protéger son avance avec de bons joueurs défensifs. Ainsi, la formation de l’Ohio défendait plus près de son but, et le CF Montréal envoyait beaucoup de ballons dans la surface de réparation de cet adversaire.

Les deux buts de Montréal n’ont pas nécessairement été chanceux, mais il y a eu des changements de direction du ballon. Toutefois, le CF Montréal y est allé en quantité et cela augmente les chances de marquer un but.

Lors de cette rencontre, nous avons assisté à quelque chose qui est tout de même assez rare. Le milieu de terrain du CF Montréal Victor Wanyama a été battu deux fois lors de duels aériens à un contre un. La première fois, James Pantemis a sauvé la mise par un superbe arrêt ; la seconde fois, cela a mené à un but du Crew. Normalement, Wanyama est excellent dans les airs, car c’est un costaud et solide gaillard.

Toujours des décisions

Maintenant, le personnel technique, avec Wilfried Nancy en tête, devra continuer de prendre des décisions compliquées. J’ai bien hâte de voir le résultat de cette réflexion tactique et stratégique : comment seront gérés les quatre derniers matchs de la saison, maintenant que l’équipe a son billet pour les éliminatoires ?

Est-ce que le club va continuer à pousser pour assurer la deuxième place au classement ? Ou est-ce qu’une plus grande rotation aura lieu pour mettre sur le terrain certains joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de minutes, comme Zachary Brault-Guillard, Matko Miljevic, Joaquin Torres, Mason Toye et Gabriele Corbo ?

Une plus grande rotation pourrait assurer que certains joueurs seront prêts pour les séries en cas de blessures de réguliers. À plus forte raison, les joueurs Wanyama, Romell Quioto et Alistair Johnston, notamment, pourraient obtenir un peu de repos.

Je pense que le CF Montréal tentera d’assurer sa deuxième place au classement de l’Association de l’Est. Il a trois points d’avance et un match en main sur les Red Bulls de New York et il n’affrontera pas les meilleures équipes d’ici la fin.

En cas de victoire contre le Fire de Chicago, mardi, je crois que la rotation entre les joueurs pourrait être plus grande par la suite.

Mais, comme toujours, ce sont des décisions difficiles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.