/news/society
Navigation

Une fausse sculpture autochtone finalement retirée d’un musée de Colombie-Britannique

Une fausse sculpture autochtone finalement retirée d’un musée de Colombie-Britannique
Photo Facebook, Royal B.C. Museum

Coup d'oeil sur cet article

Le Musée Royal de la Colombie-Britannique s'est excusé mardi en admettant pour la première fois que l'une de ses sculptures n'est pas un monument en pierre autochtone vieux de plusieurs siècles, comme l'avaient prétendu les conservateurs du musée. 

La pierre a été sculptée il y a cinq ans par un amateur de Victoria, sans aucun lien avec la culture autochtone locale, malgré les affirmations du musée sur l'importance historique de la pierre pour les Premières Nations de l'île de Vancouver.

Le musée s'est accroché à cette histoire jusqu'à mardi, lorsque le personnel a rencontré le sculpteur local pour qu’il puisse finalement ramener la pierre chez lui.

Dans une lettre d'excuses publiée mardi, la présidente et directrice générale du musée, Alicia Dubois, s'est dite «soulagée et ravie» de voir l'œuvre rendue à son propriétaire légitime.

«Je vous assure qu'en tant qu'équipe, nous avons appris de cette expérience et prenons des mesures concrètes pour garantir que des erreurs similaires ne soient pas commises à l'avenir», a-t-elle indiqué.

Une malheureuse erreur

En janvier 2017, Ray Boudreau a trouvé un morceau de grès pesant plus de 100 kilogrammes sur une plage de Victoria et a commencé à tailler un visage. Lorsque M. Boudreau est retourné à la plage quelques jours plus tard pour terminer sa sculpture, le rocher avait disparu. Il a pensé que quelqu'un l'avait pris, ou qu’elle avait été emportée en mer par une marée hivernale montante.

Trois ans plus tard, Grant Keddie, alors conservateur des Collections autochtones du Musée Royale de la Colombie-Britannique, apprend qu'une étrange sculpture a été repérée dans les vagues à marée basse.

Peu de temps après, le musée a publié un communiqué de presse et publié un long article annonçant la découverte d'un «pilier de pierre rituel très spécial» qui avait été taillé il y a des siècles par les habitants autochtones du sud de l'île de Vancouver.

L'annonce a fait la une des journaux nationaux et a suscité l'enthousiasme de la communauté archéologique.

Les documents obtenus par CTV News ont prouvé que le musée n'avait pas tenu compte des avertissements concernant l'authenticité de la sculpture et avait poursuivi ses plans pour présenter la pierre comme une découverte décisive pour la culture autochtone de la province.

Dans les 48 heures suivant l'annonce, M. Boudreau, le sculpteur, a montré à CTV News des photos de sa sculpture, qui ressemblaient de façon frappante à la sculpture du musée.

Lorsque CTV News a publié le récit de M. Boudreau sur la sculpture, le musée a immédiatement effacé toute mention de la découverte de son site, mais il aura fallu attendre mardi 13 septembre 2022 pour que le musée reconnaisse publiquement son erreur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.