/sports/tennis
Navigation

Federer aimait Montréal autant que Montréal l’aimait

L’ancien numéro 1 mondial était content de pouvoir sortir au restaurant dans l’anonymat

Coupe Rogers
Photo d’archives Roger Federer a pris part au tournoi montréalais pour la dernière fois en 2017, un événement qu’il n’a jamais réussi à gagner.

Coup d'oeil sur cet article

Étrangement, Roger Federer n’a remporté aucun de ses 103 titres à Montréal, mais le Suisse se plaisait à chacune de ses visites dans la métropole québécoise, où il trouvait les gens respectueux. 

• À lire aussi: Roger Federer: le tennis perd son plus grand ambassadeur

• À lire aussi: Le champion qui a changé son sport

Le directeur de l’Omnium Banque Nationale, Eugène Lapierre, confirme que les éloges dont a fait l’objet le grand champion tout au long de sa carrière sont mérités. 

M. Lapierre l’a côtoyé à plusieurs occasions, dans le cadre du tournoi au cours duquel Federer s’est incliné deux fois en finale (il a toutefois gagné le titre à Toronto, en 2004 et en 2006). 

« La dernière fois qu’il est venu ici [en 2017], il m’a demandé s’il pouvait faire un entraînement public. Il savait que, comme il arrivait quelques jours avant le tournoi, les gens aimeraient le voir en action », raconte-t-il. 

On ne refuse pas une aussi belle proposition. Le directeur et son équipe se sont donc mis à pied d’œuvre afin d’offrir à Federer – et aux fans – ce qu’il souhaitait. 

C’est-à-dire un entraînement devant des spectateurs sur le central, quelques jours avant le lancement de la compétition. 

« Il est très gentil, vraiment vraiment très gentil, souligne M. Lapierre. Il était très conscient de son image et de l’importance qu’il avait pour les amateurs. » 

Citoyens très respectueux

Si Federer a conquis le cœur des Montréalais, comme il l’a fait un peu partout sur la planète, la métropole avait aussi conquis le sien. 

Eugène Lapierre explique que le Suisse était content de pouvoir sortir souper au restaurant avec sa femme, Mirka, et leurs enfants sans être trop dérangés par les amateurs. 

« Quand j’ai appris qu’il allait comme ça souper, je lui en ai parlé. Il m’a répondu : “Oui, vous avez de très bons restaurants.” Et je lui ai demandé s’il se faisait déranger. Il m’a dit : “Non, les gens sont très respectueux à Montréal ! » sourit M. Lapierre. 

« Ça va avec notre réputation », se réjouit-il aussi. 

Et avec celle de Federer, peut-on ajouter. 


► Roger Federer a perdu en finale à Montréal à deux occasions : en 2007, contre un jeune Novak Djokovic, puis 10 ans plus tard, à sa dernière participation, face à l’Allemand Alexander Zverev.

Hommage à un héros

« Cher Roger, mon ami et rival. J’aurais préféré que cette journée n’arrive jamais. Elle est triste pour moi, personnellement, et pour le sport de partout au monde. Ce fut un plaisir, mais aussi un honneur et un privilège de partager toutes ces années avec toi, de vivre des moments incroyables sur le court et en-dehors de celui-ci. Nous avons encore plusieurs autres moments à partager ensemble [...]. Pour l’instant, je te souhaite tout le bonheur possible avec ta femme, Mirka, vos enfants, ta famille et profite de ce qui se profile devant toi. Je te verrai à Londres. »

– L’Espagnol Rafael Nadal, numéro 3 mondial et grand rival du Suisse


« Santé, Roger. Merci pour tous les souvenirs que nous partageons, mon ami. Ce fut un honneur de partager du temps et des expériences sur les terrains les plus prestigieux de notre sport. Ne deviens pas un étranger [pour le monde du tennis]. »

– L’Américain Andy Roddick, ancien numéro 1 mondial maintenant retraité


« Roger Federer est le champion des champions. Il possède le jeu le plus complet de sa génération. Il a fait fondre le cœur des amateurs de sport à travers le monde grâce à sa vitesse sur le terrain et son puissant sens du tennis. Il a une carrière historique, dotée de moments qui ne s’effaceront jamais de nos souvenirs. »

– L’Américaine Billie Jean King, championne en Grand Chelem et fondatrice de la WTA


« JE T’AIME, Roger. Merci pour tout ce que tu as fait pour le tennis et pour moi. Le monde du tennis ne sera plus jamais le même sans toi. »

– L’Argentin Juan Martin del Potro, champion du US Open aux dépens de Roger Federer


« Certains des chiffres de “Fed” seront si impossibles à battre que c’en est risible (23 demi-finales de suite en Grand Chelem, par exemple), mais son impact sur le tennis est encore plus grand que ce qu’il a accompli sur le terrain. Merci pour tout, RF. »

– L’Américain John Isner, ex-membre du top 10 et actuellement 42e mondial

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.