/hublo/dossiers-thematiques/union-municipalites-du-quebec
Navigation

L’habitation et le logement : agir en priorisant l’abordable

L’habitation et le logement : agir en priorisant l’abordable

Coup d'oeil sur cet article

À l’heure actuelle, le Québec est aux prises avec un important déficit structurel de logements. Ce phénomène, autrefois vécu surtout dans les centres urbains, touche maintenant tout le territoire québécois. En effet, la Société canadienne d’hypothèque et de logement évalue qu’il faudra construire 680 000 logements d’ici 2030 pour préserver l’abordabilité du marché de l’habitation chez nous.

Construire pour tous

Bien qu’on parle d’un manque de logements depuis plusieurs années, l’on ne peut nier que cette crise a été exacerbée par la pandémie. Celle-ci a chamboulé les chaînes d’approvisionnement, entraînant une rareté des matériaux et, ainsi, une augmentation radicale des coûts de construction. Il est donc nécessaire de trouver des moyens pour construire davantage de logements sociaux, mais aussi des logements abordables. 

En région, les coûts de construction excèdent souvent la valeur de l’immeuble, ce qui engendre un défi majeur. Par conséquent, les projets d’habitation ne sont pas très prisés par les entrepreneurs. D’autant plus que ces derniers sont très sollicités par les secteurs institutionnels et commerciaux. L’une des solutions est d’offrir des incitatifs aux promoteurs, par exemple, en rendant des terrains disponibles par une aide financière en vertu de mesures existantes comme le Programme d’habitation abordable Québec et des programmes municipaux comparables. Toutefois, l’aide offerte doit être conditionnelle au maintien de l’abordabilité à long terme. 

Construire et mieux réglementer

L’UMQ propose plusieurs autres solutions qui gagneraient à être mises en place, comme la construction de logements par le gouvernement du Québec et la vente de ces unités au prix coûtant.

L’adéquation entre l’offre et la demande doit aussi être considérée dans la planification de l’offre de logements pour arrimer le tout au développement économique. Ainsi, les logements construits au cours des prochaines années devront correspondre aux besoins des entreprises, lesquelles doivent souvent recruter hors de leur territoire pour trouver des employés. Une entreprise qui s'installe en région et qui y crée 100 emplois doit être capable d’y loger ses travailleurs.

Une application rigoureuse du cadre juridique et réglementaire pour l’encadrement de l’hébergement touristique est également souhaitable. Au cas par cas, la réglementation municipale pourra de cette façon être mieux appliquée. Selon le souhait d’une municipalité, des logements utilisés pour le tourisme pourraient, par exemple, être retournés au marché de l’habitation. 

Enfin, l’entretien du parc de logements existant est primordial. Le Québec ne peut se permettre d’avoir des logements inutilisés en raison de leur vétusté. Chaque unité doit impérativement être rénovée et employée dans le but d’y loger des personnes et des familles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

 
Que vois-je avec Hublo ?
Hublo offre une vitrine sur du contenu promotionnel fait par et pour nos partenaires
Point de contact
Afin d’obtenir des détails supplémentaires au sujet d’Hublo, contactez-nous.