/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

Loteries: la SAQ améliorera les règles

Loteries: la SAQ améliorera les règles

Coup d'oeil sur cet article

Ces ajustements donneront une meilleure chance aux amateurs de se procurer les produits rares, convoités et en quantité limitée attribués par loterie dans SAQ.com.

En place depuis le début de 2021, le système de loterie de la Société des alcools du Québec (SAQ) est venu remplacer le fameux Courrier vinicole. L’idée derrière cette initiative était de démocratiser l’accès aux vins et aux produits prestigieux tout en facilitant le processus d’achat via la plateforme SAQ.com. Après une dizaine de loteries et un sondage auprès des utilisateurs, la SAQ a pu faire le point sur le processus. Et comme dans toute chose, elle a trouvé certains points à améliorer afin de permettre une attribution plus juste des précieux produits convoités.

Il faut dire qu’il y a eu pas mal de grogne au sein des amateurs. Habitués à obtenir au moins quelques produits du temps du Courrier vinicole, une majorité de passionnés ont été laissés sans la moindre bouteille allouée par les dernières loteries. Le problème: les fameux «poissons rouges». C’est l’expression consacrée sur les forums et groupes de discussion pour désigner les acheteurs qui vont à la «pêche» en multipliant le nombre de faux comptes. Or, contrairement aux règles du Courrier vinicole, les produits attribués par loterie ne sont pas automatiquement facturés sur la carte de crédit des gagnants (ce qui avait pour effet de restreindre la demande). À la loterie, les gagnants se voient plutôt offrir la possibilité d’acheter pendant une période de 48h le produit demandé, mais il n’y a aucune obligation d’achat. En cas de refus, le produit est remis en loterie pour un second tour avec les mêmes règles en cas d’attribution. Par la suite, le produit est remis en vente libre dite «de résiduels» sur SAQ.com

Bref, vous aurez compris que sans l’obligation d’acheter les produits attribués, le nombre de poissons rouges a carrément explosé et que les chances de mettre la main sur certaines bouteilles très convoitées ont fondu comme neige au soleil. C’est pourquoi la SAQ propose de remédier au problème en apportant les deux améliorations suivantes:

1. Elle va faire le ménage dans les poissons rouges en s’assurant de valider les comptes légitimes. Tous les comptes supplémentaires seront fermés. Si le détenteur d’un compte persiste à aller à la pêche en multipliant le nombre de comptes, la SAQ pourrait éventuellement interdire toute participation au détenteur de ce compte.

2. La SAQ va obliger les gagnants à un premier tour à acheter au moins un produit alloué s’ils souhaitent avoir le droit de participer au second tour.

À noter également que, par souci de transparence, la SAQ publie désormais les résultats des loteries, de sorte que l’on peut analyser le comportement des acheteurs. On se rend d’ailleurs compte de l’effet «poissons rouges» sur les produits rares (p. ex. le Clos de la Roche de Ponsot) lors de la dernière loterie.

Il ne reste qu’à souhaiter que ces améliorations portent fruit. C'est à suivre lors de la prochaine loterie sur les vins de Bourgogne, qui doit débuter la semaine prochaine.

Buvez moins. Buvez mieux. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.