/news/politics
Navigation

Troisième lien: sans études, pas question pour Marchand de faire «le petit train» derrière Legault

Le maire de Québec, Bruno Marchand, qui célébrait lundi la victoire des Capitales, champions de la Ligue Frontier, a affirmé qu’il s’opposera au troisième lien de la CAQ si on lui impose le projet sans être capable de lui présenter les faits et la science derrière.
Photo Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Bruno Marchand, qui célébrait lundi la victoire des Capitales, champions de la Ligue Frontier, a affirmé qu’il s’opposera au troisième lien de la CAQ si on lui impose le projet sans être capable de lui présenter les faits et la science derrière.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec n’a pas l’intention de faire « le petit train » derrière le premier ministre et il avise qu’il s’opposera au troisième lien si le gouvernement ne peut pas lui présenter des études scientifiques.

• À lire aussi: Peu importe les conclusions de l’étude, la décision est «politique»

• À lire aussi: Les études «cachées» privilégient l’option du pont, soupçonne Duhaime

• À lire aussi: L’administration Marchand dit non «pour l’instant» à un plénier

«Je ne peux pas dire que j’ai une foi aveugle. C’est pas que j’ai pas confiance au premier ministre. Je ne peux pas dire que j’ai une foi aveugle et dites-moi ce que vous voulez, c’est une décision politique, et moi je vous suis en faisant le petit train et en chantant Locomotion», a imagé le maire Bruno Marchand, en marge du conseil municipal.

«Je vais m’y opposer si on me l’impose sans être capable de me présenter les faits et la science derrière.»

De la même façon, il a réitéré que si le projet amène de l’étalement urbain, il ne pourra pas être d’accord.

Sans dire qu’il bloquerait le projet, il a laissé entendre que si le gouvernement allait de l’avant et que la Ville jugeait que le tunnel émerge à un endroit qu’elle considère comme inapproprié pour ses citoyens, «on va le témoigner au gouvernement, on va négocier et on va discuter avec eux. Je suis confiant qu’ils vont entendre raison». 

Car selon lui, le gouvernement doit tenir compte de la Ville de Québec et de ses citoyens.

Décision politique

«Le premier ministre sortant peut dire que sa décision de construire un tunnel peu importe la conclusion des études est une décision politique, mais il ne peut pas le faire sur notre dos.»

Le maire a répété le même discours qu’il tient depuis des mois : sans études, il ne peut pas se prononcer sur le sujet.

Lundi, le premier ministre sortant, François Legault, a indiqué que peu importe les conclusions de l’étude sur le projet caquiste de troisième lien entre Québec et Lévis, il ira de l’avant avec un tunnel à quatre voies, puisque la décision finale est «politique».

La semaine dernière, il avait admis que son gouvernement n’a pas d’études à jour sur le projet actuel.

Selon M. Marchand, les études manquantes prendront des années à se réaliser. «Plus on attend, plus sa mise en service, si jamais ce projet-là voit le jour, est retardée.»

Pas un bon projet, dit Villeneuve

Le chef de l’opposition, Claude Villeneuve, estime quant à lui que Bruno Marchand ne peut continuer à jouer à l’équilibriste entre les deux options.

«Je pense qu’il devrait franchir le pas. S’il n’est pas à l’aise avec le projet, il devrait le dire. À nos yeux, c’est déjà clair que ce n’est pas un bon projet.» 

M. Villeneuve a réclamé un comité plénier sur le troisième lien, ce qui a été refusé pour l’instant par l’administration Marchand, en raison de la campagne électorale en cours et de l’absence d’études pour appuyer le projet. 

Le chef de l’opposition a tout de même salué l’ouverture à ce qu’un tel comité ait lieu plus tard. «On va revenir à la charge.» 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.