/world/pacificasia
Navigation

Un homme s’immole par le feu près du bureau du premier ministre du Japon

Un homme s’immole par le feu près du bureau du premier ministre du Japon
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Un homme s’est apparemment immolé par le feu mercredi matin à Tokyo près du bureau du premier ministre japonais Fumio Kishida, et a été hospitalisé par la suite dans un état inconscient, selon plusieurs médias locaux. 

Selon ces sources, l’homme protestait contre les funérailles nationales prévues le 27 septembre à Tokyo de l’ancien Premier ministre assassiné Shinzo Abe, un hommage de grande ampleur qui divise au Japon. 

Sollicités par l’AFP, la police et le bureau du premier ministre n’ont pas souhaité commenter dans l’immédiat.

Selon TV Asahi, l’homme se serait immolé par le feu après avoir déclaré à la police qu’il était opposé aux funérailles nationales prévues pour Shinzo Abe. D’après l’agence de presse Kyodo, un message de protestation contre cet hommage a été retrouvé à côté de lui.

Personnalité politique aussi emblématique que controversée au Japon, l’ultranationaliste Shinzo Abe avait quitté le pouvoir en 2020 pour des raisons de santé. Il a été assassiné par balles le 8 juillet en plein meeting électorale à Nara (ouest du Japon).

Son assassin présumé, Tetsuya Yamagami, 41 ans, aussitôt interpellé après les faits, a expliqué qu’il en voulait pour des raisons personnelles à l’Église de l’Unification, surnommée la « secte Moon », avec laquelle M. Abe entretenait d’après lui des liens.

M. Kishida s’est quant à lui envolé mardi pour New York pour assister à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.