/finance/opinion/columnists
Navigation

Taux hypothécaires: ça va coûter une beurrée!

Bungalow à vendre à Saint-Basile-le-Grand
Photo d'archives Les temps sont difficiles pour les ménages qui souhaitent acquérir une première maison ou copropriété. En effet, les prix sont très élevés et les taux hypothécaires ont surpassé leur niveau d’avant la pandémie. Ici, une résidence à vendre, en Montérégie.

Coup d'oeil sur cet article

En avril 2021, il était possible de négocier une hypothèque d’un terme de 5 ans à un taux aussi bas que 1,9 % sur le marché québécois des prêts hypothécaires.  

Aujourd’hui, quand on réussit à négocier une nouvelle hypothèque de cinq ans à 4,9 %, on lance un soupir de soulagement. Et ce, malgré le fait que les taux ont bondi de plus de trois points de pourcentage en l’espace de quelques semestres.  

Je ne veux pas décourager les ménages qui doivent négocier une nouvelle hypothèque, mais il faut savoir qu’aujourd’hui, ça coûte une méchante beurrée à comparer à ce qu’il en coûtait avant la forte remontée des taux d’intérêt.  

Par tranche d’emprunt hypothécaire de 100 000 $, la hausse de trois points de pourcentage représente un supplément mensuel de 157,29 $, voire 1887,48 $ sur un an.  

Concrètement, voici le supplément annuel que vous aurez à payer par rapport à avril 2021 si votre hypothèque à négocier ou à renégocier est de :  

  • 200 000 $ : + 3775 $
    (+ 314,58 $/mois) 
  • 300 000 $ : + 5662 $
    (+ 471,87 $/mois) 
  • 400 000 $ : + 7550 $
    (+ 629,16 $/mois) 
  • 500 000 $ : + 9437 $
    (+ 786,45 $/mois)  
  • 600 000 $ : + 11 325 $
    (+ 943,74 $/mois)  

Un refroidissement, mais...

À la suite de la spectaculaire remontée des taux hypo-thécaires, le marché immobilier de la revente résidentielle s’est refroidi, alors que les ventes totales ont enregistré lors des huit premiers mois de l’année une baisse de 16 %. Mais cela n’a pas empêché le prix médian de la propriété de poursuivre son escalade.  

Selon l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec, voici le prix médian « cumulé » pour les 8 premiers mois de l’année et, entre parenthèses, la hausse par rapport au prix médian de 2021. 

Ensemble du Québec

  • Unifamiliale : 425 000 $ (+ 19 %) 
  • Copropriété : 372 000 $ (+ 16 %)  

Région métropolitaine de Montréal 

  • Unifamiliale : 560 000 $ (+ 15 %) 
  • Copropriété : 400 000 $ (+ 13 %) 

Région de Québec

  • Unifamiliale : 344 500 $ (+ 12 %)  
  • Copropriété : 230 000 $ (+ 12 %)  

Rive-Nord de Montréal  

  • Unifamiliale : 500 000 $ (+ 21 %) 
  • Copropriété : 340 000 $ (+ 28 %)  

Rive-Sud de Montréal

  • Unifamiliale : 565 000 $ (+ 15 %)  
  • Copropriété : 370 000 $ (+ 19 %)  

En raison de la hausse des taux hypothécaires et de son impact extrêmement négatif sur les finances personnelles des ménages, de plus en plus d’analystes anticipent une baisse du prix des maisons au Québec de 5 à 15 %.  

Cela est d’autant plausible que la Banque du Canada devra continuer de resserrer le crédit en haussant de nouveau son taux directeur d’ici la fin de l’année. Et que la Réserve fédérale américaine se sent elle aussi forcée d’augmenter sensiblement son taux directeur pour essayer de freiner la galopante inflation qui sévit aux États-Unis.  

Premier achat

On conviendra que la barre est devenue très haute pour les ménages qui souhaitent acquérir une première maison ou copropriété. Non seulement le prix est très élevé, mais en plus, les taux hypothécaires ont dépassé leur niveau d’avant la pandémie de COVID-19.  

Le taux officiel pour le terme hypothécaire de cinq ans est rendu à 6,14 %. 

Par tranche d’hypothèque de 100 000 dollars, amortie sur 25 ans, le remboursement mensuel d’une hypothèque à un tel taux s’élève à 648,15 dollars. Cela représente un débours de 7778 dollars par année. 

Prenons comme exemple le prix médian de l’unifamiliale au Québec : 425 000 dollars.  

Pour éviter de devoir payer en sus de l’hypothèque une prime d’assurance hypothécaire ou l’assurance de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), il faut verser une mise de fonds d’au moins 20 %.  

Sur l’achat d’une propriété de 425 000 dollars, il faudra verser 85 000 dollars comme mise de fonds. Ce qui laisse un solde de 340 000 dollars à hypothéquer.  

Au taux actuel de 6,14 %, le remboursement d’une telle hypothèque revient à 2204 dollars par mois, ou 26 445 dollars par année.  

Au coût de l’hypothèque, s’ajouteront annuellement les taxes municipales, les taxes scolaires, l’assurance habitation, les frais d’entretien, etc., etc.  

Bonne chance !  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.