/sports/tennis
Navigation

Tournoi ITF: de jeunes joueurs heureux de leur passage à Québec

Drover-Mattinen
Photo d'archives, Didier Debusschère Liam Drover-Mattinen a remporté vendredi le double masculin du tournoi ITF disputé à l’Académie Aliassime cette semaine.

Coup d'oeil sur cet article

Finaliste en simple et vainqueur en double du premier tournoi junior de l’ITF présenté par l’Académie Aliassime, en avril, le Canadien Liam Drover-Mattinen n’a pas hésité à revenir à Québec cette semaine. 

• À lire aussi: Des défaites, mais aussi des souvenirs pour des joueurs

• À lire aussi: Vers le retour du tennis professionnel à Québec?

Le joueur originaire de Terre-Neuve-et-Labrador, qui a disputé pas moins de 70 matchs cette année un peu partout à travers le monde, raconte avoir été charmé par la manière dont l’événement était organisé. 

« L’organisation ressemble aux autres tournois, mais c’est meilleur à chaque niveau, a louangé le joueur de 17 ans, dans un très bon français. Il y a plus d’arbitres, les gens sont plus gentils et le Club Avantage est un très beau site. »

Cette fois, Drover-Mattinen ne quittera pas Québec avec deux finales derrière la cravate. Vendredi, le Canadien, qui peaufine son tennis à L’Île-des-Sœurs, s’est incliné en demi-finale devant l’un de ses compatriotes, Kuang Qing Xu, qu’il côtoie à l’entraînement.

Mais il a ensuite empoché le titre en double aux côtés d’un autre Canadien, Stefan Simeunovic. La paire s’est imposée 7-6 (5) et 7-6 (1) devant les Américains Matisse Farzam et Cyrus Mahjoob. 

Faire progresser les jeunes

En présentant des tournois juniors de haut calibre – celui de cette semaine est classé « J3 », soit la troisième catégorie en importance –, le but de l’Académie Aliassime est clair : faire progresser les jeunes talents du pays, y compris, bien sûr, ceux qui s’entraînent au club. 

« Au club, on a tous les outils pour bien entraîner les jeunes, mais c’est formateur qu’ils puissent affronter des joueurs étrangers dans le cadre d’un tournoi », avait pointé la semaine dernière Dorotejà Eric, la directrice des opérations.

Les représentants de l’Académie Aliassime ont été éliminés en début de semaine, mais il y aura des Canadiens en finale chez les garçons et chez les filles. 

Dans cette dernière catégorie, Teah Chavez a obtenu son billet pour le match ultime, vendredi. Elle affrontera samedi, à 10 h, la Japonaise Wakana Sonobe. 

Une autre spécificité qui réjouit cette fois Jacques Hérisset, qui continue de s’impliquer dans certaines activités de l’Académie qu’il a vendue il y a quelques années à Sam Aliassime, le père de Félix Auger-Aliassime.

Viser l’international 

Pour cette deuxième présentation du tournoi, des joueurs de sept pays se sont déplacés jusqu’à Québec. Du lot, on retrouve notamment des athlètes du Mexique et de la Grèce.

La présentation d’un autre tournoi junior à Montréal aide à faire venir des joueurs d’un peu partout, explique M. Hérisset. 

« Il y a d’ailleurs une joueuse américaine qui est arrivée un peu plus tôt à Québec la semaine dernière afin de s’entraîner à l’Académie », ajoute-t-il. 

L’un des buts de Sam Aliassime étant d’internationaliser son école de tennis, il peut dire pour l’instant que c’est mission accomplie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.