/entertainment/tv
Navigation

Fausse note de Trudeau: «il y a une exagération là-dedans», lance Gregory Charles

Fausse note de Trudeau: «il y a une exagération là-dedans», lance Gregory Charles
JEAN-FRANCOIS DESGAGNÉS/JOURNAL DE MONTRÉAL

Coup d'oeil sur cet article

Le chanteur et animateur Gregory Charles juge «exagérée» toute la controverse qui a marqué l’interprétation de Bohemian Rhapsody par Justin Trudeau en marge des funérailles de la reine Elizabeth II. 

• À lire aussi: Controverse de dimanche aux Gémeaux: Guillaume Lemay-Thivierge en entrevue exclusive à l'émission «Le monde à l'envers»

• À lire aussi: Le monde à l'envers: le pari de TVA

Invité à revenir sur cet épisode lors de l’émission Le monde à l’envers diffusée à TVA vendredi soir dans le cadre d’un débat sur la place de la vie privée dans la vie des politiciens, Gregory Charles a pris soin de replacer la controverse dans son contexte.

«Il était près d'une heure du matin. Je comprends que c’est pas fermé, mais il reste plus beaucoup de monde à ce moment-là», a relaté le chanteur et musicien en précisant qu’à un moment, des francophones de la délégation ont incité Gregory Charles à impressionner leurs collègues anglophones en chantant tout ce qu’ils demandaient.

«Justin Trudeau est dans ce groupe-là. Il est quand même le chef de ce groupe-là et il est un peu happé par les événements. Y’a eu le temps de chanter Le retour de Don Quichotte de Michel Rivard, on a eu le temps de faire God Save The King d’ailleurs», a énuméré Gregory Charles.

  • Écoutez en balado l'émission « Le monde à l’envers » de TVA diffusée chaque vendredi en direct 20 h via QUB radio :

Exagération

«Si tout le monde avait vu plus que les 14 secondes [de la vidéo devenue virale sur le web], je pense qu’il y aurait une autre perception.»

À ses yeux, toute la controverse suscitée par la vidéo du premier ministre entonnant Bohemian Rhapsody, qui a fait le tour du monde et a retenu l’attention des médias britanniques, est allée trop loin.

«Là où je trouve qu’il y a une exagération là-dedans, c’est que, si on fait un procès parce que le contexte était grave, dans ce cas-là, on devrait annuler tous les festivals d’humour parce que la planète est à l’agonie», a imagé l’artiste.

La gravité du moment, en marge des funérailles de la reine qualifiée de «l’une de mes personnes préférées au monde» par le premier ministre, ne signifie pas non plus que ce dernier doit être triste à toute heure du jour, croit Gregory Charles.

«Je pense que c’est culturel de dire qu’il faut être sombre et triste constamment dans une période de deuil. Moi, dans mon héritage familial, c’est pas comme ça», a-t-il affirmé en donnant en exemple la fête qui a marqué les funérailles de son propre père.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.