/news/elections
Navigation

État de situation sur l’ouragan Fiona: Legault proposera un programme d'aide

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre François Legault a l’intention d’aider les Québécois touchés par l’ouragan Fiona. 

• À lire aussi: [EN IMAGES] Fiona fait rage aux Îles-de-la-Madeleine

• À lire aussi: Budget d’un pays souverain: PSPP repousse la présentation en raison de l’inflation

Le premier ministre François Legault a l’intention d’aider les Québécois touchés par l’ouragan Fiona.

«[Pour les Îles-de-la-Madeleine], on pense que ça devrait se terminer ce soir [samedi], a dit François Legault. Pour les Îles-de-la-Madeleine, c’est important d’être prudent.»

«Toutes les routes sont fermées» aux Îles-de-la-Madeleine, a ajouté M. Legault. C’est important que les gens restent chez eux [...]. C’est trop tôt pour faire le bilan complet des dégâts, mais je veux rassurer les Québécois qui vivent là-bas. [Pour] tout ce qui n’est pas assurable par des assurances, on va s’assurer d’avoir un programme pour combler la différence. On ne veut pas que les gens s’inquiètent pour leurs biens matériels.»

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

Le premier ministre sortant prévoit de se rendre aux Îles lundi, si la situation le permet.

Aux Îles-de-la-Madeleine, les intempéries devraient prendre fin samedi soir. Toutefois, l’un des deux câbles de communication reliant les Îles à la Gaspésie a rompu.

La Basse-Côte-Nord sera également touchée plus tard samedi. Des vagues importantes sont prévues.

«Je veux souhaiter beaucoup de courage aux gens des Îles, de la Gaspésie et de la Basse-Côte-Nord. On est avec vous et on va tout faire ce qui est possible pour vous aider», a conclu François Legault.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) avait annoncé, vendredi, qu’il suspendait sa campagne en raison des dégâts causés par la tempête Fiona aux Îles-de-la-Madeleine.

Après avoir mis sa campagne sur pause quelques heures en raison de l’ouragan Fiona, François Legault reprendra sa tournée électorale samedi après-midi, après une conférence de presse sur l’état de situation dans l’Est du Québec. 

Le chef de la CAQ profitera ensuite de sa présence dans la capitale nationale pour rencontrer le maire Bruno Marchand.  

Éric Duhaime solidaire avec les Madelinots

Tout en exprimant sa solidarité avec les Madelinots, Éric Duhaime n’a pas voulu faire de lien direct entre l’ouragan Fiona et les changements climatiques.  

« C’est toujours hasardeux de commencer à associer le climat... (....) Quand il y a la météo, tout le monde commence à dire ‘c’est le réchauffement ou c’est le refroidissement de la planète là’. C’est pas un événement qui explique un phénomène comme ceux-là. Il faut faire très attention », a-t-il signalé. 

Selon lui, « il y a toujours eu des tempêtes. Il y en aura toujours. C’est la fréquence qui peut changer quelque chose. Mais cette tempête-ci, est-ce que oui ou non elle est le résultat du changement climatique? Il faut mettre un gros bémol». 

Interrogé à savoir si le Parti conservateur va investir de l’argent pour l’adaptation aux changements climatiques, Éric Duhaime a répondu ceci : « C’est sûr qu’il va falloir faire des efforts. On veut exploiter nos ressources, nos hydrocarbures, pour investir dans ce genre de prévention-là. C’est bien beau de parler de ça, mais ça coûte très cher. Il y a des ressources qui doivent être mises là ».  

« Un réveil brutal » dit Gabriel Nadeau-Dubois

Le co-porte-parole de Québec solidaire, a répondu aux questions des journalistes lors d'un bref arrêt à Lévis, en chemin vers Rimouski, où il participera à une activité militante, samedi soir.
PHOTO MARC-ANDRÉ GAGNON
Le co-porte-parole de Québec solidaire, a répondu aux questions des journalistes lors d'un bref arrêt à Lévis, en chemin vers Rimouski, où il participera à une activité militante, samedi soir.

Gabriel Nadeau-Dubois, qui a repris lui aussi sa campagne électorale après avoir annulé une conférence de presse prévue initialement en avant-midi, considère que la tempête Fiona est un autre rappel de l’importance de freiner contre les changements climatiques. 

« C’est important que les Québécois-ses comprennent que ce qui se passe en ce moment, il y a un lien avec les changements climatiques », a souligné le porte-parole de Québec solidaire, après s’être entretenu au téléphone avec son candidat des Îles-de-la-Madeleine, l’ex-conseiller municipal Jean-Philippe Déraspe. 

« C’est un réveil brutal, c’est un réveil pas facile, de réaliser que des catastrophes comme celle-là il va y en avoir de plus en plus », a continué M. Nadeau-Dubois. 

« Et c’est un rappel qu’on ne doit pas seulement lutter pour freiner les changements climatiques, mais qu’on doit aussi investir de plus en plus pour s’adapter aux changements climatiques », a-t-il ajouté. 

Un gouvernement solidaire ferait de l’adaptation aux changements climatiques une « priorité nationale », a signalé M. Nadeau-Dubois. Son parti promet d’ailleurs la création d’un Fonds d’urgence climatique de 1,5 milliards $ pour aider les municipalités à se préparer aux événements météo extrêmes. 

- Avec la collaboration de Taïeb Moalla et de Marc-André Gagnon

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux