/news/elections
Navigation

Ouragan Fiona: PSPP s’attaque au plan climat de la CAQ

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre-Plamondon a fait une première apparition publique depuis qu'il a dû suspendre sa campagne en raison de symptômes grippaux.
Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre-Plamondon a fait une première apparition publique depuis qu'il a dû suspendre sa campagne en raison de symptômes grippaux.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que l’ouragan Fiona frappe les Îles-de-la-Madeleine, le chef du Parti Québécois, qui se relève d’une grippe, s’est attaqué au plan de lutte aux changements climatiques de la CAQ. Il affirme que le Québec doit avoir un gouvernement plus proactif. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Le premier ministre François Legault fait le point sur la tempête Fiona

• À lire aussi: Ouragan Fiona: C’est un gros «mess»!

• À lire aussi: [EN IMAGES] Fiona fait rage aux Îles-de-la-Madeleine

Paul St-Pierre Plamondon, qui prend du mieux, a profité de l’ouragan pour critiquer le plan de CAQ en matière de lutte aux changements climatiques. 

«On pourrait définitivement avoir un gouvernement plus proactif sur le plan de la lutte aux changements climatiques», a-t-il déclaré, affirmant qu’à moyen terme, les Îles-de-la-Madeleine continueront de subir les effets néfastes de la crise climatique.  

«Tous les experts ont dit que le plan déposé par la CAQ et les quatre dernières années de la CAQ sont nettement insuffisants par rapport aux changements climatiques.» 

Seule, la tempête qui touche l’est du Québec ne peut pas directement être liée aux changements climatiques, soutient toutefois le chef du PQ. Mais, c’est l’augmentation de ce type d’évènement qui l’inquiète, a-t-il déclaré. Il plaide qu’il faut s’occuper des changements climatiques maintenant, et ce, même si les mesures de prévention coûtent cher.  

«C’est beaucoup moins cher que de ne rien faire et essayer de pallier à tous les problèmes qui vont en découler dans 20 ou 30 ans et qui ont déjà lieu», décrit-il. 

Attente d’un test PCR 

Entre-temps, le chef péquiste prend du mieux, après une journée de fièvre qui l’a forcé à être cloué au lit.  

«Tous les indicateurs sont au vert de mon côté sur le plan de la santé. Je vais très bien. Je vais mieux en tout cas», a-t-il lancé. Sa campagne est toutefois toujours suspendue dans l’attente d’un test officiel et aussi en raison de l’ouragan Fiona.  

«Il y a une partie oui. On va observer ce qui arrive avec Fiona. Mais aussi. Je préfère attendre le [test] PCR pour formellement écarter hors de tout doute la COVID.» 

Paul St-Pierre Plamondon, qui est en contact avec le député sortant de Îles, Joël Arseneau, estime que la situation semble encourageante. 

«Mais on va observer Fiona toute la journée. On espère de bonnes nouvelles aux Îles-de-la-Madeleine et en Gaspésie», a-t-il indiqué. 

Démocratique de huer 

Le chef estime que son absence hier, sur le terrain, ne freine pas son élan, alors qu’il a bien fait lors du dernier débat des chefs. Contrairement aux autres partis, il était absent de la marche pour le climat, hier. 

«Un parti qui est mal accueilli parce qu’il n’a pas pris des engagements crédibles en environnement, un autre qui semble banaliser l’intimidation. Je comprends que monsieur Nadeau-Dubois a corrigé le tir pour la suite. Donc, j’accepte ça. Mais je ne sais pas à quel point c’était payant pour qui que ce soit de prendre une question comme l’environnement et potentiellement repousser des gens de cet enjeu-là», a-t-il déclaré. 

Avant même le début de la marche, les élus de la CAQ présents hier, incluant le ministre de l’Environnement Benoît Charette, ont été chassés par les manifestants.  

PSPP affirme que les manifestants avaient parfaitement le droit de huer, mais qu'ils sont allés trop loin. 

«Huer, c’est une liberté d’expression. Mais ce n’est pas ça, ce n’est pas juste ça qui est arrivé. C’est que l’intimidation était telle, que l’agressivité était à un tel niveau que la Sûreté du Québec a déterminé que la sécurité physique des politiciens de la CAQ était en danger. Ça, c’est de l’intimidation», a-t-il dit.  

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux