/news/green
Navigation

Ouragan Fiona: près de 400 000 clients sans électricité dans l'est du Canada

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 400 000 clients sont privés d’électricité dans l'est du Canada, juste après l’arrivée de l’ouragan Fiona. 

• À lire aussi: Le voyage de Trudeau au Japon est reporté à dimanche

• À lire aussi: Ouragan Fiona: Legault suspend sa campagne

• À lire aussi: Ouragan Fiona: des conditions dangereuses attendues aux Îles-de-la-Madeleine

La Nouvelle-Écosse subit depuis samedi matin tôt des vents de plus de 144 km/h, et les 200 mm de pluie ont presque déjà été atteints.

Peu avant 7h du matin samedi, la Municipalité régionale du Cap-Breton a déclaré un état d’urgence local «compte tenu des pannes de courant étendues, des routes fermées, des résidents déplacés et des dommages structurels», selon la Municipalité.

Les résidents de Cap-Breton sont priés de s’abriter et d’appeler le 9-1-1 pour une évacuation si leur abri est détruit. Un abri de la Croix-Rouge est en place au Centre 200 à Sydney. Des centres de confort seront ouverts dès que les déplacements sécurisés seront possibles. «Il n’est pas possible de voyager de façon sécurisée pour l’instant. Les lignes électriques et les arbres à terre représentent un danger important. Restez à l’abri», a déclaré la Municipalité régionale du Cap-Breton.

En Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, 2597 clients n’avaient plus d’électricité aux alentours de 6h samedi matin, alors que la péninsule gaspésienne avait déjà reçu environ 50 mm de pluie depuis minuit, avec des vents soufflant jusqu’à 110 km/h.

Les Îles-de-la-Madeleine avaient déjà reçu plus de 100 mm d’eau depuis minuit, accompagnés de vents soufflant jusqu’à 150 km/h.

Quatre équipes d'Hydro-Québec étaient déployées aux Îles-de-la-Madeleine pour répondre aux urgences, les pannes ne pouvant pas être réparées tant que le vent ne se sera pas calmé.

La Côte-Nord connaissait samedi matin des vents allant jusqu’à 70 km/h en rafales.

La météo pour le reste du Québec s’annonce cependant calme pour le week-end.

On rappelle que l’alerte ouragan est en vigueur depuis vendredi 18h32 pour la pointe est de la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, l’île d'Anticosti et la Basse-Côte-Nord.

Ouragan Fiona: du jamais vu à l’Île-du-Prince-Édouard

L’ouragan Fiona a fait des ravages dans les dernières heures à l’Île-du-Prince-Édouard.

«Nous n’avons jamais vu des conditions météorologiques du genre, a indiqué la police de Charlottetown sur sa page Twitter, samedi matin. Nous enregistrons des appels pour des arbres et des fils abattus, mais nous ne répondrons qu'aux appels d'urgence.»

«La police demande au public de ne pas être sur les routes, ce qui empêche les véhicules d'urgence d'intervenir. Restez à la maison», a écrit la police de Charlottetown.

De son côté, la Ville de Charlottetown a demandé à la population de limiter sa consommation d’eau en plus de l'inviter à rester à la maison.

«Nous avons reçu des rapports de crevaisons dues à des débris dangereux et inconnus (y compris des clous de toiture) qui peuvent causer des dommages aux voitures et aux personnes», a fait savoir la Ville sur Twitter.

Ce sont 82 189 clients qui sont privés d’électricité dans la région.

Ouragan Fiona: plus de peur que de mal à Halifax

Préparés au pire depuis plusieurs jours, les habitants de Halifax, en Nouvelle-Écosse, se sont réveillés samedi matin sous les dommages causés par l’ouragan Fiona, mais se retrouvent dans une situation moins pire que lors du passage de Dorian en 2019.

PHOTO COURTOISIE JULIE-ANNE POMERLEAU-CODINA

Arbres arrachés, poteaux d’électricité tombés, rues bloquées; le paysage était bien différent dans la ville quelques heures après le passage de l’ouragan, qui a frappé les côtes de la province maritime dès vendredi soir.

L’électricité est depuis coupée au centre-ville d’Halifax et ne devrait revenir que d’ici lundi, a expliqué une Québécoise installée dans le coin depuis plus de quatre ans.

PHOTO COURTOISIE JULIE-ANNE POMERLEAU-CODINA

«On a principalement eu du vent [vendredi soir], on entendait pleuvoir un peu», a résumé Julie-Anne Pomerleau-Codina en entrevue avec l’Agence QMI. «On s’attendait que l’ouragan passe beaucoup plus par nous, mais il est plus parti vers le nord de la Nouvelle-Écosse qui, pour moi, va avoir les pires dommages de la province.»

PHOTO COURTOISIE JULIE-ANNE POMERLEAU-CODINA

Les résidents craignaient surtout des inondations dans les rues de la capitale néo-écossaise et que la tempête touche au moment des marées hautes.

«On l’a évité de peu», a-t-elle témoigné en début d’après-midi, soulagée de ne pas avoir eu de dommages sur sa résidence.

Prêts à tout après Dorian

Fiona n’est pas le premier ouragan à s’abattre sur la Nouvelle-Écosse, qui est confrontée à ce phénomène depuis de nombreuses années. Le dernier en date – Dorian en 2019 – avait permis aux habitants d’être prêts pour le pire.

Les avertissements concernant Fiona ont d’ailleurs commencé au début de la semaine et les résidents n’ont pas attendu avant de faire le plein d’épicerie.

PHOTO COURTOISIE JULIE-ANNE POMERLEAU-CODINA

«Mon conjoint et moi, on est allés faire l’épicerie jeudi et les étagères commençaient déjà à faire dur, il y avait moins de produits et les files étaient longues. Tout le monde avait des paniers pleins», a décrit Mme Pomerleau-Codina.

Selon elle, la Nouvelle-Écosse est bien préparée pour faire face à ces événements. «[Les dirigeants] nous le disent assez en avance, tout le monde fait son épicerie en avance, on sait tous quoi faire.»

Cette situation risque cependant de devenir de plus en plus routinière, puisque ces systèmes météorologiques pourraient se multiplier dans les prochaines années.

«Avec le réchauffement climatique, on voit que les tempêtes durent un peu plus longtemps et nous frappent un peu plus fort qu’avant, je vois chaque année la différence», a mentionné la Québécoise.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.