/opinion/columnists
Navigation

PSPP, le seul qui regarde la réalité en face

QUE Elxn Debate 20220922
Photo pool pc, Paul Chiasson

Coup d'oeil sur cet article

Dans Le Château de ma mère, le deuxième tome de ses souvenirs d’enfance, Marcel Pagnol raconte comment il réussissait, quand il était jeune, à balayer sous le tapis tout ce qui lui déplaisait. 

« Comme le philosophe allemand Fichte, je croyais que le monde extérieur était ma création personnelle, et qu’il m’était possible, par un effort de ma volonté, d’en supprimer, comme par une rature, les événements désagréables. »

« ON EST AILLEURS ! »

Ce passage décrit parfaitement comment François Legault, Dominique Anglade, Gabriel Nadeau-Dubois et Éric Duhaime réagissent lorsqu’il est question de la question nationale. 

« Quoi ? Les chicanes entre le Québec et le Canada ? Ah, c’est fini, ça, on est ailleurs ! »

Comme si tous les conflits, petits et grands, qui ont jalonné l’histoire des relations fédérales-provinciales ces 60 dernières années avaient été résolus ! 

Comme si le Québec avait maintenant tous les pouvoirs et qu’il était – comme par magie – sorti du Canada !

Comme si nous n’étions plus régis par une Constitution qu’aucun de nos premiers ministres n’a signée ni par une charte des droits qui nous a été imposée !

Il fallait entendre Éric Duhaime lors du débat de jeudi, lorsque Paul St-Pierre Plamondon a accusé François Legault de s’être targué, lors du premier débat, d’être plus anti-indépendantiste que le PLQ...

« On est à la fin du débat et jusqu’à maintenant, ça allait super bien, a lancé, exaspéré, le chef du PCQ. Le but est justement d’arrêter cette chicane-là ! 

« Moi, ce dont je suis fier est que cette élection-ci va possiblement tourner la page sur 50, 60 ans de chicanes au Québec, on va unir les Québécois, on va parler d’une seule voix, et on va arrêter de vouloir ouvrir les chicanes constitutionnelles, mettons ça derrière nous, s’il vous plaît ! »

Ah oui ?

Il n’y a plus de conflit entre Ottawa et le Québec ?

Le gouvernement fédéral ne veut plus combattre les lois 21 et 96 ?

Tout ça est maintenant de l’histoire ancienne ?

C’est le début d’un temps nouveau, comme le chantait Renée Claude ?

Coudonc, ça s’est passé quand, ce miracle ?

Dans la nuit de mercredi à jeudi, pendant qu’on dormait ?

Si, effectivement, les chicanes constitutionnelles sont terminées, comme le disent les chefs de la CAQ, du PLQ, de QS et du PCQ, faudrait envoyer le mémo aux Canadiens, car là-bas, ils ne l’ont pas reçu !

Ou alors ils ne l’ont pas lu, trop occupés qu’ils étaient à nous traiter de racistes et d’arriérés dans le Globe and Mail et le National Post !

  • Écoutez la rencontre Mathieu Bock-Côté et Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 10 h via QUB radio :

SUR QUELLE PLANÈTE ÊTES-VOUS ?

Voilà pourquoi PSPP était si fort, lors des deux débats.

Parce que c’est le seul chef qui regarde la réalité en face et qui refuse de s’enfouir la tête dans le sable. 

C’est comme si on avait organisé un party, que le chef du PQ était le seul invité sobre et que tous les autres étaient chaudailles. 

Coudonc, sur quelle planète vivez-vous ???? Le Québec est encore enfermé dans le carcan fédéral, allo ? Réveillez-vous !

Les quatre autres chefs étaient peut-être « ailleurs ».

Mais PSPP, lui, est demeuré ici. 

Les deux pieds bien plantés sur le plancher des vaches.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.