/news/green
Navigation

[PHOTOS] Des scènes catastrophiques dans les Maritimes après le passage de Fiona

Deux personnes, dont une femme de 73 ans, ont été tuées dans les Maritimes

Coup d'oeil sur cet article

Le réveil de Fiona a été brutal dans les Maritimes. Si les dégâts sont majeurs aux Îles-de-la-Madeleine, les scènes de dévastation sont encore plus catastrophiques dans le village de Channel-Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador.

• À lire aussi: Les dégâts sont considérables dans l'est du pays

• À lire aussi: Fiona aux Îles-de-la-Madeleine: entre pertes et soupirs de soulagement

• À lire aussi: Un enfant retrouvé après avoir passé la nuit dehors en Nouvelle-Écosse dans la foulée de l'ouragan Fiona

Fiona a tout ravagé sur son chemin dans cette municipalité du sud-ouest de l’île de Terre-Neuve, avec des vents atteignant plus de 160 km/h.

Photo AFP

La tempête a détruit plus de 20 maisons et forcé l’évacuation de centaines de personnes.

Photo AFP

C’est dans cette localité de 3500 âmes qu’une femme de 73 ans est morte. Sa maison a été frappée par les vagues arrachant littéralement une partie du sous‐sol.

  • Écoutez l'entrevue avec Françoise Lemieux à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct 7 h 51 via QUB radio : 

La dame était portée disparue depuis samedi. La GRC a confirmé son décès hier en fin d’après-midi.

Le maire de Channel-Port aux Basques, Brian Button, parcourt la ville pour constater les dommages après le passage de l’ouragan Fiona.
Photo REUTERS
Le maire de Channel-Port aux Basques, Brian Button, parcourt la ville pour constater les dommages après le passage de l’ouragan Fiona.

Des rochers et des débris éparpillés partout, des rails métalliques arrachés et même tordus ont obligé les autorités de Channel-Port aux Basques (photo ci-haut) à maintenir l’état d’urgence alors que plusieurs routes étaient toujours fermées hier soir.

En Nouvelle-Écosse, un enfant de quatre ans a passé toute une nuit, seul à une température de 10 degrés Celsius, dans un champ de Springville à deux kilomètres de la maison familiale balayée par Fiona.

Grady MacKinnon, 4 ans, a passé la soirée et la nuit seul dans un champ à 2 km de sa maison avant d’être secouru par les services d’urgence à Springville en Nouvelle-Écosse.
Photo courtoisie
Grady MacKinnon, 4 ans, a passé la soirée et la nuit seul dans un champ à 2 km de sa maison avant d’être secouru par les services d’urgence à Springville en Nouvelle-Écosse.

Porté disparu samedi à 17 h, le petit Grady MacKinnon (photo ci-haut) a finalement été retrouvé sain et sauf hier matin à 9 h 50. Une centaine de personnes ont fouillé de fond en comble le secteur tout au long de la soirée et de la nuit.

Pointes à 171 km/h

Selon Environnement Canada, c’est en Nouvelle-Écosse que les vents ont soufflé le plus fort avec des pointes de 171 km/h enregistrées à Arisaig, à une trentaine de kilomètres à l’est de New Glasgow.

Photo AFP

D’autre part, c’est à Osborne Head, tout près de Halifax, que les précipitations ont été les plus nombreuses avec un sommet de 192 millimètres de pluie.

Photo AFP

Cette province a également été durement affligée par les pannes électriques : plus de 250 000 clients de Nova Scotia Power étaient toujours privés d’électricité hier.

Photo AFP

Près de Dundee, au Cap-Breton, Robert Mackay qui dormait a eu la surprise de sa vie quand il a entendu crier à 5 h dans la nuit de samedi à hier.

Une voiture est restée suspendue au-dessus d’une rivière près de Dundee au Cap-Breton. L’automobiliste s’en est finalement tiré sain et sauf.
Photo courtoisie
Une voiture est restée suspendue au-dessus d’une rivière près de Dundee au Cap-Breton. L’automobiliste s’en est finalement tiré sain et sauf.

Il est immédiatement sorti de sa résidence, puis il a aperçu une personne coincée dans une voiture (photo ci-haut) au milieu d’une route effondrée au-dessus d’une rivière. L’homme a été secouru miraculeusement par les services d’urgence.

Une maison de Neils Harbour, au Cap-Breton, est couverte d’écume après le passage de Fiona.
Photo AFP
Une maison de Neils Harbour, au Cap-Breton, est couverte d’écume après le passage de Fiona.

Autre décès 

À l’Île-du-Prince-Édouard, une personne est morte lors du passage de la tempête Fiona.

Un bateau a été renversé par le vent à la marina de Stanley Bridge à New London, Île-du-Prince-Édouard.
Photo AFP
Un bateau a été renversé par le vent à la marina de Stanley Bridge à New London, Île-du-Prince-Édouard.

Selon l’Organisation des mesures d’urgence, ce décès serait lié à la mauvaise utilisation d’une génératrice. Très peu de détails ont été transmis sur cette perte de vie.

  • Écoutez l'entrevue avec Gaétan Richard, maire par intérim des Îles-de-la-Madeleine à l’émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 10 h 20 via QUB radio : 

L’ouragan Fiona a également laissé dans son sillage de lourds dégâts aux Îles-de-la-Madeleine. Les trombes de pluie du cyclone post-tropical ont eu raison de chalets, qui ont été complètement détruits.

Une maison a été détruite sur l’île du Havre aux Maisons aux Îles-de-la-Madeleine.
Photo Agence QMI, Hélène Fauteux
Une maison a été détruite sur l’île du Havre aux Maisons aux Îles-de-la-Madeleine.

C’est le cas d’une maisonnette située sur la pointe de Havre-aux-Maisons (photo ci-haut), entre mer et lagune.

De l’autre côté de la route, un aubergiste, Marc-David Andrade, a dû évacuer cinq touristes au plus fort de la tempête samedi midi.

– Avec Hélène Fauteux, Agence QMI

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.