/news/society
Navigation

Il retrouve sa famille en quelques jours grâce à une photo publiée sur Reddit

Des utilisateurs du site Reddit lui ont permis de réaliser ce rêve

Adoption Chris McNeil
Photo courtoisie C’est cette photo de ses parents prise au centre-ville d’Ottawa dans les années 1980 qui est à l’origine de sa quête.

Coup d'oeil sur cet article

Un adopté ontarien n’en revient toujours pas de la rapidité avec laquelle il a pu rencontrer une grande partie de sa famille québécoise, seulement quelques jours après avoir publié une simple photo sur Reddit.

«Ça répond à un questionnement que j’ai depuis que je suis né», raconte avec enthousiasme Chris McNeil, quelques jours après les retrouvailles inespérées avec un oncle, une tante et deux cousins.

Né à Ottawa en 1981 et adopté peu après, ce dernier avait suivi toutes sortes de pistes pour en savoir plus sur ses origines.

L’une des rares photos de Chris McNeil, bébé.
Photo courtoisie
L’une des rares photos de Chris McNeil, bébé.

À l’aide de son certificat de naissance, il avait pu retracer sa mère, Leigh-Ann Sybrandy, morte d’une overdose en 1988.

Mais c’était plus compliqué pour son père, vu son nom très commun au Québec.

«Un jour, j’ai dû appeler 50 hommes avec son nom, juste pour voir. Mais ça n’a rien donné, c’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin», se rappelle M. McNeil. Comme son père n’a pas exprimé l’envie de le rencontrer, il préfère taire son identité.

Écoutez l'entrevue avec Carolyn Sabourin à l’émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 9 h 05 via QUB radio : 

Des inconnus à la rescousse

À court d’idées, il décide de publier sur Reddit une photo datant des années 1980 qu’on lui a remise plusieurs années auparavant.

Sur le cliché, un couple vêtu de manteaux de jeans typiques de l’époque s’enlace au centre-ville d’Ottawa. Sa mère, âgée de 18 ans, est au tout début de sa grossesse.

«C’était un long shot, mais... Les gens essaient tout le temps de retrouver le nom de films ou de livres. Alors, je me suis dit, pourquoi pas demander des informations sur mon père biologique?», explique en anglais Chris McNeil.

La réponse du fil r/ottawa dépasse de loin ses attentes. Plus de 400 personnes commentent sa publication devenue virale.

Avec le coup de pouce d’inconnus, il parvient à trouver son profil public sur Facebook, et commence à contacter des gens qui lui semblent parents. 

Chris McNeil (au centre) a renoué avec sa cousine Carolyn Sabourin, sa tante Carolle Laliberté, son oncle Éric Laliberté et son cousin Alexandre Sabourin
Photo courtoisie
Chris McNeil (au centre) a renoué avec sa cousine Carolyn Sabourin, sa tante Carolle Laliberté, son oncle Éric Laliberté et son cousin Alexandre Sabourin

Cinq jours plus tard, il se retrouvait à Gatineau pour partager une pizza avec sa tante Carolle Laliberté et ses proches.

Un soulagement

«Je suis arrivé, et immédiatement, je me suis senti mieux», relate Chris, qui s’est découvert le même sens de l’humour que celui de sa famille biologique.

Si les Laliberté étaient bien au courant de l’existence de «Christopher, le petit blond», ils ignoraient tout de sa vie.

«On pensait qu’il était à Vancouver, ou ailleurs au Canada. Dire que toutes ces années-là, il était à côté de nous», dit Carolyn Sabourin, sa cousine retrouvée.

Après avoir feuilleté des albums photo et échangé nombre d’anecdotes, ils se sont promis de se revoir bientôt et de lui présenter son grand-père de 89 ans.

«Cette fois, je vais venir avec ma femme et mes deux enfants. Eux aussi sont parents», promet Chris, encore sous le coup de l’émotion.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.