/opinion/blogs/columnists
Navigation

Un petit vol qui en dit beaucoup

Coup d'oeil sur cet article

La candidate de Québec solidaire dans Camille-Laurin, Marie-Eve Rancourt, connaît une mauvaise journée.

Alors qu’elle faisait du porte-à-porte pour déposer ses dépliants dans la boîte postale des électeurs, une vidéo l’a attrapée en train de subtiliser un autre tract qui s’y trouvait déjà, déposé par les militants du Parti Québécois – Paul St-Pierre Plamondon se présente dans cette circonscription.

En gros, elle a volé le dépliant de son adversaire. La vidéo circule beaucoup sur les réseaux sociaux.

  • Écoutez la rencontre Mathieu Bock-Côté et Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 10 h via QUB radio :

QS

Prise sur le fait, elle a dû s’excuser.

Elle l’a fait en deux temps.

Dans un premier message, qu’elle a publié sur Facebook avant de l’effacer, elle formulait ses excuses d’étrange manière. «[...] vous avez raison, je m’excuse, je n’aurais pas dû faire ça. Cette journée-là a été difficile (ce n’est pas une raison, je sais). Je suis désolée. Bonne fin de campagne.»

Madame Rancourt considère donc qu’avoir une mauvaise journée justifie le vol du matériel électoral de son adversaire, même si cela ne le justifie pas.

J’espère qu’elle n’applique pas ce raisonnement à d’autres objets lorsqu’elle a de mauvaises journées.

Peut-être pour cela qu’elle a reformulé ses excuses?

Sur Twitter, elle a ainsi écrit: «Je tiens à m’excuser personnellement à Paul St-Pierre Plamondon pour la vidéo qui a fait son apparition sur Facebook. Ça n’aurait jamais dû arriver. Tous les candidats ont leur place dans cette course et je m’engage à finir ce sprint électoral dans le respect des règles de l'art».

Les spécialistes en communication du parti sont passés par là.

Décence

Cet événement n’est pas aussi anecdotique que diront certains. Il révèle le sentiment de supériorité morale qui caractérise la gauche radicale. Elle est seule à devoir exprimer son point de vue. Celui de l’adversaire doit disparaître.

Et quand on l’attrape, elle cherche à banaliser la faute.

QS devrait congédier sa candidate. Par décence démocratique.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.