/sports/opinion/columnists
Navigation

CH: des questions en ce début de saison

Tournoi Golf Canadiens
Photo d’archives, Martin Chevalier Jeff Gorton, vice-président exécutif des opérations hockey du Canadien, a répondu aux questions lors du tournoi de golf de l’organisation plus tôt en septembre.

Coup d'oeil sur cet article

Voici quelques questions avec le début du calendrier préparatoire.

1- Jeff Gorton affirmait lors d’un entretien sur les ondes d’une radio anglophone, la semaine dernière, que le Canadien serait très créatif dans sa gestion du plafond salarial. 

Cool. Comment s’y prendra-t-on pour ajouter de la flexibilité à la masse salariale de la formation? Quand on appartient au groupe des équipes qui n’ont aucune chance d’obtenir un laissez-passer pour les séries et qu’on occupe le premier rang au niveau du plafond salarial, c’est que l’équation est fausse. 

Jusqu’ici, le patron hockey du CH et le directeur général, Kent Hughes, ont corrigé plusieurs carences dans les opérations quotidiennes de l’équipe, mais leur plus grand défi demeure les salaires injustifiés de plusieurs patineurs. Comment procéderont-ils? À suivre...

2- Martin St-Louis lors de son passage à l’émission JiC sur TVA Sports : «C’est l’équipe qui va nous fournir des réponses». 

Un commentaire qu’on n’entend pas très souvent. 

«Comment va-t-on progresser? Je ne le sais pas», a ajouté l’entraîneur-chef du CH. 

Les joueurs se verront confier plusieurs responsabilités et ils devront fournir des réponses convaincantes. Attitude et effort au travail sont les deux conditions non négociables pour eux. Pour le reste, ils auront la possibilité d’étaler leur talent, ils pourront faire preuve de créativité. Et, on leur fournira tous les moyens pour progresser. 

Si on résume bien, les hockeyeurs qui auront du mal à s’adapter à cette politique, ceux qui tarderont à embarquer dans le processus, ne profiteront pas trop longtemps de la patience des décideurs.

3- Les matchs préparatoires nous fourniront une réponse à savoir où se situe exactement Jonathan Drouin dans le plan de début de saison de St-Louis. Pour le moment, quand on tente de lui trouver une place au sein du top 6, et même du top 9, on ne parvient pas à fournir tous les arguments pour justifier une telle décision. Celui qui peut vraiment remettre les pendules à l’heure c’est Drouin lui-même. À lui de convaincre son entraîneur...

4- On met beaucoup l’accent sur les carences de Kirby Dach dans le cercle des mises en jeu. On est convaincu chez les décideurs de l’organisation qu’il possède toutes les ressources pour exceller à cette position. Mais on ne peut pas s’empêcher de souligner les ennuis qu’il éprouve dans cet aspect du jeu. Ne peut-on pas combler cette lacune en utilisant un autre membre du trio pour les mises en jeu?

L’exemple du Canadien

Tiens, tiens, à Toronto, on reconnaît que l’avenir de Kyle Dubas n’est pas très rose. Si jamais les Maple Leafs font chou blanc encore une fois, le jeune DG sera licencié, c’est clair. Après tout, les Leafs et Brendan Shanahan l’ont informé qu’il n’y aurait aucune négociation en vue d’un nouveau contrat. En d’autres mots, les Leafs gagnent et Dubas demeure en poste, sinon, on connaît la sentence. Mais à Toronto, on a déjà dressé une liste de candidats possibles au poste de Dubas. Marc Bergevin y apparaît. 

On se pose également la question sur la nouvelle gestion administrative du Canadien et on se demande s’il y a un autre Jeff Gorton dans l’univers du hockey. 

Entre-temps, il faut croire que Shanahan semble jouir d’une certaine immunité auprès des propriétaires de Leafs. Malgré les insuccès de l’équipe, jamais n’a-t-on discuté son engagement dans la gestion quotidienne de l’équipe. Curieux, n’est-ce pas?

Pas de Russes

Bon. Le ministre des Affaires étrangères de la Tchéquie a avisé les dirigeants de la Ligue nationale que les joueurs russes ne seront pas les bienvenus à Prague, où les Predators de Nashville et les Sharks de San Jose s’affronteront dans le cadre du calendrier régulier. Yakov Trenin, des Predators, ainsi qu’Alexander Barabanov et Evgeny Svechnikov, des Sharks, sont les joueurs visés. 

On se demande aussi si la Finlande adoptera la même politique relativement aux joueurs russes quand l’Avalanche du Colorado et les Blue Jackets de Columbus seront de passage. 

Que la Tchéquie se montre aussi intransigeante, faut-il vraiment s’en étonner? On n’oubliera jamais le Printemps de Prague alors que les Soviétiques avaient envahi l’ancienne Tchécoslovaquie. Et évidemment, on fait un parallèle avec l’invasion russe en Ukraine. Devrait-on du côté des dirigeants de la LNH annuler les matchs prévus en Tchéquie? Les décideurs n’avaient pas prévu une telle réaction de la part du gouvernement de ce pays. Annuler les rencontres est une décision que plusieurs appuieront, mais je ne serais pas surpris si la ligue ne maintenait pas le statu quo.

Bravo Félix

Ce fut un beau week-end sur le plan sportif particulièrement dimanche quand Félix Auger-Aliassime a battu Novak Djokovic. Une performance spectaculaire. Le tennisman québécois a été en parfait contrôle, au point que Djokovic, pour l’une des rares fois, semblait incapable de faire basculer le momentum de son côté. «FAA» répondait coup pour coup. Il avait raison de dire qu’il s’agissait de son meilleur match.

Alouettes et compagnie

Et vendredi, la victoire des Alouettes aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton pourrait sauver une saison qui s’annonçait non seulement décevante, mais qu’on le veuille ou non, la fragilité de la concession revient constamment dans les conversations quand l’équipe accumule les échecs. 

Et finalement dans la NFL, on va de surprise en surprise, les Bills de Buffalo qui perdent à Miami, défaite des Chiefs de Kansas City, Aaron Rodgers qui gagne son duel contre Tom Brady. 

Quel week-end!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.