/news/green
Navigation

Fiona: des centaines de millions en dommages assurés

Fiona: des centaines de millions en dommages assurés
Photo AFP, Susan Sweet-Skinner

Coup d'oeil sur cet article

L’ouragan Fiona passera fort probablement à l’histoire à titre de tempête la plus coûteuse à avoir frappé l’est du Canada, estime un spécialiste de l’assurance qui évalue les dommages à plusieurs centaines de millions de dollars. 

• À lire aussi: Tempête Fiona: Justin Trudeau au chevet des sinistrés

• À lire aussi: Tempête Fiona: des banques canadiennes versent plus de 1 M$ aux communautés touchées

• À lire aussi: L'ouragan Ian touche l'ouest de Cuba, l'état d'urgence déclaré en Floride

Selon ce qu’a indiqué au «Globe and Mail» le directeur du département de l’assurance chez DBRS Morninstar, Marcos Alvarez, la tempête pourrait avoir causé de 300 à 700 millions $ en dommages assurés.

En comparaison, la précédente tempête la plus coûteuse dans les provinces de l’Atlantique, l’ouragan Juan en 2003, avait fait pour 192 millions $ de dégâts en dommages assurés.

La facture pour les compagnies dépendra des polices d’assurance que possèdent les propriétaires de maisons endommagés par les vents ou les flots. Plusieurs n’ont pas nécessairement d’assurance couvrant les inondations, a souligné M. Alvarez.

Toujours des dizaines de milliers de pannes

En attendant, les travaux se poursuivaient, mardi, pour tenter de nettoyer les dégâts causés par Fiona.

Particulièrement dévastée, l’Île-du-Prince-Édouard comptait toujours un peu plus de 73 000 demeures privées d’électricité – sur une population d’environ 165 000 habitants – un peu partout dans la province, un nombre qui diminue très lentement.

En date de lundi après-midi, à peine une dizaine de milliers de ménages avaient retrouvé le courant.

«J’aimerais vous remercier pour votre patience alors que nous travaillons pour traverser la pire tempête de l’histoire de notre compagnie. Nous avons déployé plus de ressources que jamais auparavant et nous travaillons fort pour rétablir le courant aussi vite que possible», a commenté lundi le président-directeur général de Maritime Electric, Jason Roberts.

L’arrivée de monteurs de ligne d’autres provinces devrait permettre à l’Île-du-Prince-Édouard d’avoir bientôt plus d’une centaine d’équipes sur le terrain.

Le nombre de pannes demeurait aussi élevé en Nouvelle-Écosse mardi matin, avec quelque 135 000 ménages toujours dans le noir, principalement dans l’est de la province et sur l’île du Cap-Breton. Au plus fort de la tempête, environ 430 000 demeures étaient privées d’électricité dans cette province.

Le premier ministre Justin Trudeau doit se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse pour constater les dégâts mardi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.