/news/elections
Navigation

Arsenic à Rouyn-Noranda: «C’est pas aussi dramatique que certains le disent» –François Legault

La fonderie de cuivre Horne de Xstrata Copper située à Rouyn-Noranda en Abitibi
PHOTO D'ARCHIVES, Agence QMI La fonderie de cuivre Horne de Xstrata Copper située à Rouyn-Noranda en Abitibi

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | François Legault minimise les risques pour la santé reliés à l’émission d’arsenic dans l’air à Rouyn-Noranda en raison de la présence de la Fonderie Horne. 

• À lire aussi: Le syndicat de la Fonderie Horne appelle au calme

«C’est pas aussi dramatique que certains le disent», a soutenu le premier ministre mercredi matin, sur les ondes du 98,5. 

Rappelons que la fonderie exploitée par l’entreprise Glencore doit réduire ses émissions d’arsenic à un plafond de 15 nanogrammes par mètre cube, mais seulement d’ici cinq ans. Il s’agit toutefois d’un seuil cinq fois supérieur à la norme québécoise. 

Le chef de la CAQ, qui doit justement se rendre à Rouyn-Noranda mercredi et jeudi pour appuyer son candidat local, affirme que le sort de la Fonderie Horne est entre les mains des citoyens du coin.  

«L’entreprise [Glencore] le dit, on ne pourra pas, à court terme, descendre à trois nanogrammes [par mètre cube d'arsenic]. Techniquement, ce n’est pas faisable. Moi ce que je dis, il y a 600 emplois directs à Rouyn-Noranda à 100 000$ par année, c’est aux gens, aux citoyens de Rouyn-Noranda à décider.» 

Selon le premier ministre sortant, ce n’est surtout pas à Gabriel Nadeau-Dubois de prendre la décision à la place des citoyens. La circonscription de Rouyn-Noranda–Témiscamingue est actuellement représentée par la solidaire Émilise Lessard-Therrien, très impliquée dans le dossier. 

Plus tôt cette semaine, trois médecins de la région ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils accusent le premier ministre d’avoir minimisé les risques que courent les citoyens de Rouyn-Noranda lors de son passage à Tout le monde en parle.

Selon eux, la norme québécoise doit être respectée, sans quoi les risques, notamment de retards de croissance intra-utérins et de bébés de faible poids, augmentent. Ils réclamaient une rencontre avec François Legault. Mais pour le moment, le chef de la CAQ n’a pas prévu de s’entretenir avec eux.  

  • Écoutez l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8 h 45 via QUB radio :

Appelé à réagir à la sortie du premier ministre, Éric Duhaime a affirmé ceci: «Je n’ai pas accès à toute l’information que M. Legault a – malheureusement – parce que vous savez que les rapports qu’on reçoit sont caviardés quand on en a. On devrait tous et toutes avoir accès à davantage d’informations dans ce dossier-là comme dans celui du 3e lien.» 

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux