/news/elections
Navigation

Gabriel Nadeau-Dubois dénonce le «discours ratatiné et peureux» de la CAQ sur l’immigration

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | La bourde commise par Jean Boulet et une nouvelle déclaration controversée de François Legault sur la capacité d’accueil du Québec illustrent à quel point la CAQ porte «un discours ratatiné et peureux au sujet de l’immigration», déplore Gabriel Nadeau-Dubois.

• À lire aussi: Jean Boulet «disqualifié» du poste de ministre de l’Immigration, dit Legault

• À lire aussi: Français: «Suicidaire» d’accueillir plus de 50 000 immigrants par an pour la nation Québécoise, selon Legault

• À lire aussi: Déclarations caquistes sur l’immigration: des propos «dangereux», dit Anglade

Le co-porte-parole de Québec solidaire, qui faisait une annonce sur le thème de la lutte à la pauvreté, mercredi matin, à Sherbrooke, a finalement passé l’essentiel de son point de presse à réagir aux propos du chef caquiste et de son ministre sortant de l’Immigration. 

Devant la Chambre de commerce de Montréal, M. Legault a laissé entendre que de hausser les seuils d’immigration au-delà de 50 000 immigrants par année serait «suicidaire» pour la nation québécoise.

Sa déclaration n’a pas tardé à faire sortir de ses gonds Gabriel Nadeau-Dubois. «Suicidaire, s’est offusqué le porte-parole de QS. [...] C’est assez particulier. [...] J’essaie de rester calme en général, mais je trouve ça grave de parler de suicide de la nation québécoise.» 

«Ce sont des propos blessants, grossiers et irresponsables», a pesté M. Nadeau-Dubois, qui faisait campagne dans Saint-François, en Estrie. 

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

L’exemple vient de haut

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, il ne faut pas se surprendre qu’un ministre comme Jean Boulet doive s’excuser après avoir affirmé à tort que 80% des immigrants «ne travaillent pas, ne parlent pas français, ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise». 

«À la CAQ, l’exemple vient de haut», a dit le porte-parole de QS, en rappelant que ce n’est pas la première fois depuis le début de la campagne électorale que le chef caquiste tient des propos controversés sur l’immigration. 

«Quand le premier ministre passe une campagne électorale à casser du sucre sur le dos des immigrants, est-ce qu’il faut se surprendre qu’un de ses ministres s’engage dans la voie qu’a ouverte le premier ministre?» a observé M. Nadeau-Dubois. 

«Ce n’est absolument pas surprenant. C’est une des déclinaisons des plus sincères du discours négatif et divisif de François Legault sur l’immigration», a-t-il continué. 

Discours négatif

Après plus de trente journées de campagne électorale à parcourir les régions, M. Nadeau-Dubois croit que les propos du chef caquiste et de son ministre sortant de l’Immigration ne reflètent pas du tout ce qu'il a entendu des Québécois et Québécoises. 

«Je pense que François Legault et ses ministres, ils connaissent mal les Québécois et Québécoises. Peut-être qu’ils pensent, eux, que de parler d’immigration comme ça, ça va leur faire gagner des votes. Moi je pense le contraire, croit M. Nadeau-Dubois. Parce que les Québécois et Québécoises, ils sont contents de voir des familles immigrantes arriver dans leurs régions, puis envoyer leurs enfants à leurs écoles du village. Ça amène des infirmières de plus à l’hôpital, ça fait de la culture différente dans nos régions puis dans nos villes.» 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux