/lifestyle/techno
Navigation

Essai du Sonos Sub Mini : enfin, celui que j’attendais!

Le Sub Mini sera un succès chez les amateurs de Sonos, prédit notre chroniqueur techno.

Le Sonos Sub Mini sera lancé au Canada le 6 octobre, pour 549$.
Photo : Maxime Johnson Le Sonos Sub Mini sera lancé au Canada le 6 octobre, pour 549$.

Coup d'oeil sur cet article

Pour 549$, vous pouvez désormais rehausser n’importe quel système audio Sonos, en lui ajoutant des basses profondes et en améliorant la qualité des enceintes que vous possédez déjà. Attention toutefois, son effet est plus marqué dans certaines configurations que d’autres.

Le Sub Mini était jusqu’ici un de ces concepts mythiques dont on entend parler depuis longtemps, mais qui ne se matérialise jamais vraiment, comme les voitures autonomes, les licornes et les places en CPE. 

L’attente tire heureusement à sa fin, puisque le Sub Mini sera lancé au Canada le 6 octobre. Mais que vaut-il? Pour en avoir le cœur net, je l’ai testé au cours des dernières semaines en cinq configurations différentes : avec une barre de son Ray, une barre de son Beam, un Sonos One, un Sonos SYMFONISK de Ikea et un Sonos Play: 5. 

Design et fonctionnement 

Le design du Sub Mini permet de placer le câble d’alimentation comme on le veut.
Photo : Maxime Johnson
Le design du Sub Mini permet de placer le câble d’alimentation comme on le veut.

Côté design ce caisson des graves cylindrique offert en blanc ou en noir est doté non pas d’un haut-parleur à l’avant ou en dessous comme c’est souvent le cas, mais plutôt de deux haut-parleurs de six pouces cachés à l’intérieur d’une fente, une conception qui permet de réduire les vibrations. 

Pour l’utiliser, on le pose n’importe où par terre, on le branche dans une prise électrique et on suit les instructions à l’écran dans l’application Sonos, qui nous demande à quelle pièce on souhaite l’ajouter. Il est ensuite possible (et recommandé) de calibrer ses haut-parleurs avec la fonctionnalité Trueplay, qui va optimiser le son en fonction de votre environnement précis. 

Les deux woofers du Sub Mini.
Photo : Maxime Johnson
Les deux woofers du Sub Mini.

En délégant les fréquences basses de votre système Sonos au Sub Mini, vous aurez deux avantages : les graves seront meilleures (et beaucoup plus puissantes) qu’avec vos enceintes actuelles, et ces dernières pourront concentrer leur énergie sur les fréquences moyennes et hautes, qui sonneront mieux également.  

Tout ceci n’est pas nouveau. C’est en fait exactement le même concept qu’avec le Sub régulier, l’autre caisson des graves de Sonos. À 949$, le Sub est toutefois trop cher pour la majorité des utilisateurs. 

Coups de cœur avec le One et la barre Beam

Le Sub Mini risque d’être populaire auprès des propriétaires de Sonos One.
Photo : Maxime Johnson
Le Sub Mini risque d’être populaire auprès des propriétaires de Sonos One.

Commençons par le positif, j’ai eu un gros coup de cœur en utilisant le Sub Mini avec le Sonos One et avec la barre de son Sonos Beam. 

Lorsqu’il est combiné avec un One, j’ai tout d’abord été frappé par la retenue des ingénieurs de Sonos. Le Sub Mini ne nous transporte pas magiquement au défunt Fuzzy de Laval, et vous n’aurez pas l’impression qu’un mini tremblement de terre survient dès qu’une contrebasse fait une apparition dans une chanson. Les basses sont profondes, oui, mais bien balancées.

Le Sonos One sonne aussi plus fort qu’auparavant, et toutes les fréquences audibles semblent prendre du tonus. La qualité d’un One avec un Sub Mini dépassait d’ailleurs à mon avis la qualité d’un Play: 5 (et probablement d’un Five, que je n’ai pas sous la main).

Mise à jour: j’ai aussi essayé après la rédaction de ce test le Sub Mini avec une paire de Sonos One. Le résultat est sensationnel, et je pèse mes mots. La qualité des fréquences et la spatialité de la musique font de la combinaison une véritable réussite. Quand je compare avec mon Play: 5 (seul, sans Sub Mini), c’est le jour et la nuit. Il s’agit aussi d’une configuration moins chère et meilleure qu’un Play: 5 (ou qu’un Five) avec un Sub Mini.

J’ai aussi beaucoup aimé le Sub Mini avec la barre de son Beam, qui semble alors prendre plusieurs pouces de largeur. Le canal gauche semblait était un peu plus à gauche, le droit, un peu plus à droite. Ici aussi, la qualité sonore était considérablement supérieure, surtout pour l’écoute de musique. Pour la télé, l’amélioration était toutefois plus subtile. 

C’est un détail, mais la balance des graves par défaut de Sonos sied d’ailleurs peut-être un peu moins à une écoute télé qu’à l’écoute de musique. Quand j’ai regardé la bande-annonce de Top Gun 2, j’ai été forcé de monter manuellement le niveau du Sub pour vraiment ressentir les avions. Heureusement, la manœuvre ne prend que quelques clics, mais j’aimerais qu’elle puisse se faire automatiquement (pour avoir un niveau de basses fréquences différent selon qu’on écoute la télé ou de la musique, par exemple). 

Un achat plus difficile à justifier avec un Five ou une barre Ray

Le Sub Mini rehausse la barre de son Ray, mais est-ce suffisant?
Photo : Maxime Johnson
Le Sub Mini rehausse la barre de son Ray, mais est-ce suffisant?

J’ai moins été emballé par l’effet du Sub Mini sur la barre de son d’entrée de gamme Sonos Ray, qui est pourtant l’une des configurations suggérées par Sonos. 

Ici, aussi, le son s’améliore, et la barre paraît plus large qu’auparavant, mais pas suffisamment, et je trouve qu’il y a un débalancement entre les excellentes graves du caisson et les autres fréquences correctes, sans plus, de l’enceinte principale. L’ensemble est mieux, certes, mais il ne vaut pas 900$. 

Je n’ai pas eu cette déception avec le Sonos Play: 5 (le résultat aurait été sensiblement le même avec son successeur, le Five), mais l’amélioration, bien qu’appréciée, était plus subtile, et le prix d’achat du Sub Mini est alors difficile à justifier, surtout si, comme moi, l’argent ne vous sort pas par les oreilles. 

J’ai aussi essayé le Sub Mini avec l’enceinte SYMFONISK de Ikea. Le son s’améliore, évidemment, mais le débalancement que j’avais observé avec la barre Ray est alors encore pire. Ce n’est de toute façon pas une configuration qui risque d’être populaire, puisque ceux qui s’intéressent à la qualité sonore vont choisir une autre enceinte que la SYMFONISK de toute façon. 

La bonne nouvelle pour Sonos et pour ses utilisateurs est que le Sub Mini se démarque principalement avec les produits les plus populaires de l’entreprise, soit l’enceinte One et la barre de son Beam. Si vous possédez l’une ou l’autre, le Sub Mini représente la meilleure option pour améliorer à relativement peu de frais (par rapport à l’achat d’enceintes supérieures) la qualité sonore de votre système audio. 

Le Sonos Sub Mini.
Photo : Maxime Johnson
Le Sonos Sub Mini.

On aime 

  • Le design simple et épuré, qui s’intègre dans n’importe quel décor.  
  • Permet d’améliorer significativement la qualité de son système audio existant, sans qu’on ait à remplacer ses enceintes. 
  • Installation simple. 
  •  La combinaison Sonos One, Sonos One et Sub Mini est sensationnelle pour la musique.

On aime moins 

  • L’intérêt limité du Sonos Five avec le Sub Mini risque de déplaire à ceux qui écoutent des disques vinyles avec leur système Sonos. 
  • Sans être hors de prix, 549$ représente un pensez-y bien pour un appareil qui n’améliore que la qualité de son système audio, sans permettre d’ajouter de pièce.