/sports/baseball
Navigation

61e circuit d’Aaron Judge: une balle à 340 000$ échappée

Deux fans de Toronto ont joué de malchance, mais le 62e circuit d’Aaron Judge pourrait valoir plus de 1M$

Judge
Captures d'écran tirées de YES Des partisans présents au Rogers Centre de Toronto ne pouvaient cacher leur déception, mercredi, après être passés tout près d’attraper le 61e circuit frappé par Aaron Judge, des Yankees de New York.

Coup d'oeil sur cet article

Les deux pauvres partisans des Blue Jays filmés en train de tenter de capter la balle du 61e circuit d’Aaron Judge, mercredi au Rogers Centre de Toronto, ont non seulement laissé filer un souvenir historique, mais aussi près de 340 000 $ canadiens. 

• À lire aussi: Blue Jays: ça n’arrivera plus, promet Vladimir Guerrero fils

• À lire aussi: Aaron Judge: le vrai champion de la longue balle?

• À lire aussi: Aaron Judge écrit (enfin) l’histoire

Ils pourraient toutefois tenter de se rattraper en suivant le voltigeur des Yankees de New York dans ses prochains matchs, car sa 62e longue balle devrait rendre millionnaire le partisan qui l’attrapera. 

Cité dans le New York Times aujourd'hui, le président et fondateur de SCP Auctions, David Kohler, affirme que la prochaine balle claquée dans les gradins par le numéro 99 vaudra près de 1,37 million $ canadiens. 

Et clairement, de nombreux fans ont flairé la bonne affaire. Sur le site officiel de l’équipe, impossible de trouver un billet dans les gradins situés dans le champ pour la rencontre face aux Orioles de Baltimore, demain soir au Yankee Stadium. 

Sur les sites de revente, les places les moins dispendieuses dans ces sections se détaillent à 200 $, soit près du double qu’à l’habitude. 

Mais les billets les mieux placés dans ces gradins peuvent atteindre 2000 $ l’unité. Et ce n’est sûrement pas parce que des figurines du lanceur Gerrit Cole seront distribuées à l’entrée, demain soir...  

Il a aussi perdu un pari 

Frankie Lasagna, propriétaire d’un restaurant à Toronto, est l’un des deux partisans qui ont tenté d’attraper la 61e longue balle de Judge, mercredi, celle qui a lui a permis d’égaler le record de Roger Maris dans la Ligue américaine.  

Une marque que le défunt joueur des Yankees détenait depuis 61 ans. 

« J’assistais au match avec un de mes amis, qui est un partisan des Yankees, a raconté Lasagna en entrevue à Sportsnet. Sur le coup, je n’ai pas réalisé ce qui se passait. Je me suis juste dit que je venais de perdre les 50 $ que j’avais pariés avec lui. »

Un cadeau pour sa maman 

C’est finalement Matt Buschmann, l’un des entraîneurs des Blue Jays, qui a récupéré la précieuse balle après qu’elle eut abouti dans l’enclos des releveurs. 

Buschmann l’a remise au lanceur des Yankees Zack Britton, qui s’est assuré qu’elle se retrouve entre les mains de Judge. Ce dernier l’a offerte à sa maman Patty, qui se trouvait dans les estrades quand le numéro 99 a réalisé son exploit.  

La balle du potentiel 62e circuit de Judge a pris de la valeur dans les derniers jours. Notamment parce que celle de son 60e, qui lui permettait d’égaler la saison de Babe Ruth, en 1927, n’a pas été vendue aux enchères. 

Le partisan des Yankees l’a plutôt redonnée à l’auteur du fameux circuit en échange de balles et d’un bâton autographiés, disant espérer que le voltigeur « sera de retour avec l’équipe la saison prochaine ». 

Un geste que déconseille Ken Goldin, fondateur de Goldin Auctions. 

« Utilisez votre logique, a-t-il dit au New York Times. Les Yankees valent 8 milliards $, Judge devrait signer un contrat de 400 M$. Si la balle est si significative pour eux, ils peuvent l’acheter comme n’importe qui. »

Des négociations au resto

Frankie Lasagna, lui, affirme qu’il n’aurait pas remis la balle à Judge. Du moins, pas immédiatement.

« Je l’aurais plutôt invité à mon restaurant, et là, j’aurais commencé à négocier », a-t-il lancé en riant.

Il reste encore sept matchs de saison régulière aux Yankees. Du lot, trois sont disputés dans le Bronx, dans ce stade très propice aux longues balles.  

S’il maintient son rythme actuel, Judge terminera la campagne avec 64 circuits.  

Selon les experts, c’est la balle de son dernier grand élan de la saison qui vaudra le plus cher. Celui qui établira la nouvelle marque à battre dans l’Américaine.​ 

Des articles vendus à des prix fous 

Si la balle de l’éventuel 62e circuit d’Aaron Judge se vend à plus de 1 million $, elle demeurera tout de même une aubaine pour les collectionneurs. Certains d’entre eux ont dépensé beaucoup plus que cela dans les dernières années.


17,2 M$ POUR UNE CARTE DE 1952

Une carte de baseball de la vedette des Yankees de l’époque, Mickey Mantle, était si bien préservée depuis 1952 qu’un collectionneur a accepté de débourser plus de 17 M$ afin de l’acquérir. Il s’agissait de la carte « recrue » du légendaire joueur. 


13,9 M$ POUR UN MAILLOT DE MICHAEL JORDAN

La camisole des Bulls de Chicago dans lequel Michael Jordan a disputé le premier match des éliminatoires de 1998 s’est vendue pour 13,9 M$ cette année. Cette série marquait la fin de la dynastie des Bulls et il s’agit du plus haut montant déboursé pour un article porté durant une rencontre. 


6 M$ POUR UN CHANDAIL DE BABE RUTH

Un jersey porté par Babe Ruth lors d’un match à l’étranger durant ses années avec les Yankees a trouvé preneur en échange de 6 M$ en 2012. Il s’agissait à l’époque d’une somme record pour un article de sport vendu lors d’un encan. 


Tous les prix sont en dollars canadiens

Source : cheapism.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.