/finance/opinion/columnists
Navigation

Risque de péril hypothécaire

Coup d'oeil sur cet article

Si la tendance à la hausse se maintient, l’hypothèque d’un terme de 5 ans pourrait se négocier au fil des prochains trimestres dans une fourchette de taux d’intérêt allant de 6,80 % à 8,95 %.  

Pour le terme de 3 ans, la fourchette hypothécaire varierait de 6 % à 8,15 %. Et concernant le terme hypothécaire d’un an, on parle de 5,15 % à 7,50 %.  

C’est ce que prédit le Service des études économiques du Mouvement Desjardins dans sa nouvelle étude, Prévisions des taux de détail.  

Ces nouvelles fourchettes de taux hypothécaires représentent une très forte hausse par rapport aux taux hypothécaires officiellement en vigueur au début de l’année 2022.  

Au cours des deux premiers mois de l’année, le taux officiellement affiché par les grandes banques canadiennes pour le terme de 5 ans était de 4,74 %. Le taux du terme hypothécaire de 3 ans était de 3,49 % et celui de 1 an était de 2,79 %. 

Si on atteignait le haut de la fourchette des taux hypothécaires que Desjardins prévoit, cela voudrait dire que le taux hypothécaire de 5 ans aura ainsi grimpé en l’espace d’à peine 1 an et quelques mois de 4,2 points de pourcentage. Pendant ce temps-là, le taux du terme de 3 ans aura augmenté de 4,6 points de pourcentage et celui du terme de 1 an de 4,7 points de pourcentage. 

Une hausse de taux hypothécaire de 4,2 à 4,7 points de pourcentage aurait des conséquences catastrophiques sur les finances personnelles des ménages aux prises avec de lourdes hypothèques.  

  • Écoutez l'édito économique de Michel Girard diffusé chaque jour en direct 7 h 50 à QUB radio : 

CONCRÈTEMENT  

Par tranche de 100 000 dollars d’hypothèque, on peut voir dans le tableau, plus bas, dans les paiements de mensualités, ce qu’une telle hausse hypothécaire représenterait si les prévisions de Desjardins devaient se matérialiser.  

Ainsi, sur une pleine année, la facture des remboursements hypothécaires grimperait de 3096 $ par tranche de 100 000 $ d’hypothèque dans le cas du terme de 5 ans, celle-ci passant de 6804 $ à 9900 $.  

Avec le terme de 3 ans, la facture grimperait de 5988 $ à 9276 $, soit un supplément annuel de 3288 $.  

À la suite de la hausse spectaculaire du prix des maisons et des copropriétés au cours des deux dernières années, nombre d’acheteurs se retrouvent aujourd’hui avec des hypothèques de 200 000 $, 300 000 $, 400 000 $ et même plus.  

Leur renouvellement d’hypothèque s’annonce périlleux si les taux hypothécaires allaient frôler les 9 %. 

Vous en voulez davantage écoutez ce segment de Michel Girard diffusé chaque jour en direct à la radio via QUB radio :

 

CHUTE DES PRIX  

La forte augmentation des taux hypothécaires aura pour impact de jeter une douche froide sur le marché immobilier résidentiel. 

Récemment, le Service des études économiques de Desjardins prévoyait que le prix moyen des propriétés au Québec allait possiblement baisser de 17 % au cours des prochains mois.  

Ce qui serait en soi une « bonne nouvelle » pour les futurs premiers acheteurs ! Mais encore faudrait-il qu’ils aient la capacité financière de se payer une hypothèque à taux élevé !  

Un gros impact sur les mensualités

*Par tranche de 100 000 dollars d’hypothèque

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.