/news/elections
Navigation

Estrie: QS veut être une opposition forte

Estrie: QS veut être une opposition forte

Coup d'oeil sur cet article

Les candidats solidaires ont demandé aux Estriens de leur faire confiance pour former une opposition forte alors que les libéraux rêvent encore de former le prochain gouvernement, ont-ils laissé entendre lors de leur bilan de campagne, vendredi. 

• À lire aussi: Le «j'aime» involontaire mais polémique de la candidate de Québec solidaire dans Marie-Victorin

• À lire aussi: QS et les onze bitchs

• À lire aussi: Legault promet une Loi 101 des langues autochtones

Québec solidaire a joué cartes sur table et a invité les Estriens à lui confier le mandat de tenir une opposition forte à François Legault.

«La CAQ n’a pas besoin d’un 100e député. Nous avons des candidats proches des gens avec des compétences remarquables. Envoyons une délégation de députés solidaires estriens à l’Assemblée nationale», a affirmé le candidat dans Richmond, Philippe Pagé.

Les solidaires espèrent toujours faire des percées à l’extérieur de Sherbrooke, même si Gabriel Nadeau-Dubois a concentré ses visites dans Sherbrooke et Saint-François.

«Je ne me suis pas sentie négligée, a commenté la candidate dans Orford, Kenza Sassi. Au contraire, nous avons tous été impliqués tout au long de cette campagne et on comprend que pour des raisons de démographies les annonces ont eu lieu à Sherbrooke.»

Autre parti, autre discours

Le candidat libéral dans Sherbrooke, François Vaes, a refusé de parler d’opposition. Il est convaincu que son parti formera le prochain gouvernement.

«Je suis convaincu plus que jamais qu’on va gagner les prochaines élections», a-t-il mentionné lors de son bilan de campagne.

M. Vaes croit aussi en ses chances de devenir député, même s’il n’a obtenu que 4 % des intentions de vote lors du récent sondage de la firme Segma. «On va être votre surprise le 3 octobre au soir, je vous le garantis, notre base est plus solide que jamais.»

De son côté, le Parti québécois (PQ) effectuait une dernière annonce régionale vendredi. Il s’est engagé à octroyer huit places supplémentaires au CPE Chez tante Juliette de Stoke.

«C’est un dossier qui me tient à cœur en tant que père. Ce n’est pas normal que des parents se demandent si leur enfant aura une place en garderie. Est-ce qu’on se pose cette question quand vient le temps d’aller à l’école?» a indiqué le candidat dans Mégantic, André Duncan.

Il est satisfait de la campagne du PQ, même si son chef n’est pas venu en Estrie. «C’est sur qu’on aurait aimé recevoir notre chef en Estrie, mais il ne peut pas être partout. Paul a mené une campagne extraordinaire.»

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux