/news/currentevents
Navigation

Tué par l'ex de sa nouvelle copine pour une chicane de chien

La victime aurait voulu empêcher l’ex de son amoureuse de s’emparer de l’animal avant d’être poignardé

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland Le corps inanimé de Rance Sullivan est demeuré étendu entre deux véhicules vendredi, dans le quartier Mile-End.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 27 ans aurait été tué par l’ex-conjoint de sa nouvelle copine, sous les yeux de celle-ci, après s’être interposé dans une dispute pour un chien vendredi à Montréal. 

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland

«C’est ridicule», a soufflé vendredi après-midi Karen Sullivan, la mère de Rance Sullivan.

Vers 5 h 10 le matin, son fils aurait été poignardé à mort à coups de couteau devant sa nouvelle copine sur la rue Jeanne-Mance, près de l’avenue Bernard, dans le quartier Mile-End. Un de ses amis aurait aussi été témoin des événements d’une violence inouïe.

«Elle m’a dit que son ex-copain est venu à son appartement et a pris le chien. Rance a couru après lui pour le récupérer pour sa copine, et il a été poignardé. Apparemment, c’est ce qui s’est passé», a appris Mme Sullivan, dévastée après une discussion avec la récente flamme de son fils.

Le suspect Theodore Gliga, 28 ans.
Photo tirée de Facebook
Le suspect Theodore Gliga, 28 ans.

Horrifiée

Des témoins ont raconté avoir entendu la jeune femme pousser des cris d’horreur en voyant la scène se dérouler devant elle.

L’agression a été si violente que le décès de la victime a été constaté sur place, entre les deux véhicules stationnés où son corps était toujours étendu en matinée.

Le principal suspect serait l’ancien conjoint de la copine de M. Sullivan, Theodore Gliga.

La victime Rance Sullivan, 27 ans.
Photo tirée de Facebook
La victime Rance Sullivan, 27 ans.

Après le crime, l’homme de 28 ans a pris la fuite, laissant son couteau ensanglanté derrière lui, selon nos informations. 

Il a été appréhendé par le Service de police de la Ville de Montréal à peine quelques heures plus tard.

Il se trouvait alors tout près de chez sa mère. Il n’aurait pas résisté à son arrestation.

Relation toxique

Selon Mme Sullivan, la nouvelle copine de son fils sortait d’une relation toxique avec son ex.

«Apparemment, cet ex-copain était très violent et contrôlant avec elle. Il voulait faire ça pour la fâcher, j’imagine. Elle est démolie», a poursuivi la mère endeuillée.

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland

Selon elle, la manière tragique dont son fils a été tué, en tentant d’aider sa copine, témoigne bien de la bonté dont il faisait preuve au quotidien.

«Il était amical. Il avait vraiment un bon cœur, a-t-elle confié.

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland

«Il me traitait comme un frère. J’étais très proche de lui et sa famille, à l’adolescence. Il était très empathique et attentionné», a raconté au Journal l’ami d’enfance de la victime, Tomas Leonard.

Le suspect Gliga a des antécédents criminels en matière de vol de véhicules, d’introduction par effraction, de recel et de méfaits, notamment. Il doit comparaître samedi. La victime était aussi connue des milieux policiers.

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland
  • Écoutez le segment faits divers avec Maxime Deland diffusé chaque jour en direct 11 h 55 via QUB radio :

FD-MEURTRE-JEANNE-MANCE-LEAD
Photo Maxime Deland


Il s’agit du 28e homicide de l’année à Montréal.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.