/world/america
Navigation

Panne généralisée : la colère gronde à Cuba

Panne généralisée : la colère gronde à Cuba
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La lenteur du rétablissement de l'électricité à Cuba, après la panne généralisée due au passage de l'ouragan Ian, nourrissait le mécontentement de la population vendredi à La Havane, après des manifestations la veille dans plusieurs quartiers de la capitale. 

«Les gens sont fatigués», a déclaré à l'AFP la dissidente Martha Beatriz Roque, qui n'a pas exclu que les protestations se poursuivent «si l'électricité n'est pas rétablie dans tout le pays, car les gens manifestent aussi pour l'eau».

L'absence de courant met en péril les réserves alimentaires que les Cubains stockent dans leurs congélateurs et empêche le pompage de l'eau depuis les sources qui approvisionnent la capitale.

Mme Roque a indiqué que dans plusieurs quartiers de la capitale de 2,1 millions d'habitants, tels que Bacuranao, Cerro, Alamar, Parraga, les habitants s'étaient rassemblés dans la rue, faisant parfois brûler des braseros.

Parallèlement, internet a été inaccessible jeudi soir pendant environ sept heures, sans accès notamment sur les téléphones mobiles.

«Alors que nous suivons les informations faisant état de manifestations pacifiques à Cuba ce soir et de coupures d'internet, nous insistons pour que le régime respecte les droits constitutionnels de ses citoyens à se réunir pacifiquement», a déclaré l'ambassade américaine sur son compte Twitter.

NetBlocks, un site basé à Londres qui observe les blocages d'internet à travers le monde, indiquait jeudi soir que «les mesures montrent une quasi-disparition du trafic sur internet à Cuba». Mais vendredi matin le site a souligné que «la connexion était en train d'être restaurée» dans l'île.

Ian, un puissant ouragan de catégorie 3, a fait trois morts et d'importants dégâts dans l'ouest du pays. Il a aussi provoqué une panne généralisée dans le système électrique plongeant les 11,2 millions de Cubains dans le noir.

Panne généralisée : la colère gronde à Cuba
AFP

«Il n'y a pas de capacité de production suffisante pour couvrir la demande», a reconnu vendredi Lazaro Guerra, un des responsables de la compagnie publique d'électricité, Union Electrica (UNE).

Vendredi, 60% des 856.000 usagers de la capitale avaient à nouveau l'électricité selon l'entreprise, contre 37% la veille.

«Tout ne va pas se résoudre d'un coup, mais tout sera pris en charge et personne ne sera laissée de coté», a déclaré jeudi le président Miguel Diaz-Canel.

«Les manifestations reflètent la double lassitude de la société face à l'incompétence du gouvernement et l'épuisement du régime. Ce qui en fait des protestations politiques», a déclaré à l'AFP l'opposant Manuel Cuesta Morua.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.