/entertainment
Navigation

Art visuel: la Fonderie Darling a 20 ans

GEN-Les 20 ans de la Fonderie Darling à Montréal.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Salle d’exposition de la Fonderie Darling. Steve Giasson. Mademoiselle Pogany (1-25). 2022

Coup d'oeil sur cet article

D’une ancienne fonderie de métal à un lieu abandonné dans un quartier jadis méconnu, la Fonderie Darling est devenue un espace de création et de diffusion cher aux artistes et aux amateurs d’art visuel. Le centre d’exposition, qui abrite aussi des ateliers et résidences d’artistes, célèbre cette année ses 20 ans d’existence. 

«Je dis souvent que le vent m’a soufflée ici, dans cette ville extraordinaire qu’est Montréal et dans ce quartier industriel qui avait un énorme potentiel (l’ancien Griffintown), lance Caroline Andrieux, fondatrice et directrice générale et artistique de la Fonderie Darling. On est très heureux d’avoir sauvé la Fonderie Darling qui est un lieu unique formé de deux bâtiments.»

Vue du 2e étage de la Fonderie Darling.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Vue du 2e étage de la Fonderie Darling.

En deux décennies, près de 500 artistes en arts visuels ont exposé ou performé à la Fonderie Darling. Les expositions se tiennent dans l’ancienne fonderie et 13 ateliers d’artistes ont été aménagés dans l’ancien entrepôt voisin (neuf pour accueillir des artistes montréalais- et quatre avec des résidences attachées pour les artistes de passage). 

Dans ce lieu où les artistes tentent d’imaginer des moyens pour que le passé (l’histoire des travailleurs) et le futur (leurs visions souvent avant-gardistes de créateurs) arrivent à nous inscrire dans un présent, l’idée est de faire se questionner le visiteur. Sur l’endroit où il se situe, notamment, dans ce temps présent. 

Caroline Andrieux
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Caroline Andrieux

Des célébrations

On célèbre ainsi ces 20 années d’existence en trois temps. Avec une exposition historique relatant l’histoire des trois frères Darling, de la création de l’usine en 1888 à sa fermeture en 1991, puis de l’abandon pendant 10 ans de ce bâtiment voué à la démolition. 

Tu m’enveloppes et je te contiens est une exposition rétrospective regroupant 11 artistes qui se sont intéressés à la programmation du lieu, ont rendu un hommage à un événement particulier s’y étant tenu ou se sont inspirés du lieu en lui-même dans leur création : tous dans l’idée de revisiter la Fonderie Darling jusque dans son sous-sol.

GEN-Les 20 ans de la Fonderie Darling à Montréal.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Puis aura lieu un vrai de vrai anniversaire, le 27 octobre prochain, avec les annonces des cadeaux offerts pour souligner l’événement, dont un catalogue rétrospectif et une place publique extérieure. 

«La plus grande fierté, c’est le public, dit la fondatrice. Les jeunes adorent la Fonderie et cela me comble de bonheur, car je me dis qu’il y a une génération qui va intégrer l’art dans son quotidien.»


Pour soutenir la Fonderie Darling, y adhérer ou participer à sa campagne de financement : fonderiedarling.org

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.