/news/elections
Navigation

Legault dit qu'on associe à tort ses propos à du «racisme»

Le PM sortant refuse d’identifier les valeurs québécoises

Coup d'oeil sur cet article

CHIBOUGAMAU – Même s’il se présente comme le champion défenseur des valeurs québécoises, François Legault refuse de les identifier de peur qu’on associe ses propos à du «racisme».  

• À lire aussi: Et si nous fêtions nos élections?

• À lire aussi: Luttes électorales à surveiller: 36 circonscriptions où rien n'est joué

• À lire aussi: Québec 2022: six scénarios étonnants, mais pas impossibles, qui pourraient survenir lundi

«On pense qu’on a mené la meilleure campagne!» a lancé samedi le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), arborant un sourire forcé. De passage à Chibougamau pour appuyer le député sortant, Denis Lamothe, il a assuré qu’il continuera de défendre le français et les valeurs québécoises, comme le veulent les Québécois.  

Mais désormais, François Legault a des tabous. «C’est délicat de parler d’immigration, c’est délicat de parler du français, c’est délicat de parler des valeurs québécoises», a-t-il martelé, refusant de s’avancer davantage.  

Quelques minutes plus tôt, devant des élus municipaux et des gens d’affaires du coin, le premier ministre sortant a déploré les «amalgames» de certains durant la campagne électorale à la suite de ses propos.  

«Moi, je pense que la majorité des Québécois veulent qu’on protège notre langue et nos valeurs, et on est là où sont les Québécois, pas quelques analystes qui disent le contraire et qui associent ça à du racisme», a-t-il glissé.  

François Legault a suscité plusieurs controverses au cours des dernières semaines. D’abord, en faisant un lien entre l’immigration et la violence, puis en affirmant que d’augmenter les seuils à plus de 50 000 nouveaux arrivants par an serait suicidaire pour le Québec français.   

«Je ne pense pas que c’est une gaffe de défendre les valeurs québécoises et la langue francaise», a-t-il insisté.  

Le chef de la CAQ s’est engagé à terminer son mandat comme premier ministre s’il est réélu à ce poste le 3 octobre prochain.

Legault a failli à la tâche, selon GND

Réagissant aux propos du chef caquiste, Gabriel Nadeau-Dubois a reproché à François Legault d’avoir failli à sa tâche pendant la campagne électorale, notamment sur les questions d’immigration. 

«François Legault, [...] comme premier ministre sortant, avait la responsabilité de faire une campagne en ouvrant les bras, puis en disant que le Québec, c'est pour tout le monde. Ce qu'il a fait dans les derniers jours, dans les dernières heures, c'est le contraire», a observé le co-porte-parole de Québec solidaire. 

«Il a fait sentir à des Québécois qu'ils étaient moins Québécois que d'autres», a-t-il continué, en invitant à se mettre dans la peau d’un enfant d’immigrant. 

«Imaginez, [...] vous vous faites dire que vos parents, qui sont des immigrants, sont un problème, sont une menace existentielle pour la nation québécoise... Ça, quand les jeunes entendent ça, qu'est-ce qu'ils entendent? Qu'ils ne sont pas autant Québécois que d'autres Québécois, et puis ça, c'est un message négatif, puis je trouve ça triste», regrette M. Nadeau-Dubois. 

Le leader de Québec solidaire (QS) a assuré du même coup qu’il ne considère pas que la CAQ est un parti raciste. «Vous ne m'avez jamais entendu dire ça pendant la campagne électorale. Ce n'est pas le genre d'étiquette que j'utilise à la légère. Donc, non, moi je ne pense pas [que la CAQ est un parti raciste].» 

De son côté, Dominique Anglade estime que Legault, par ses propos, a créé une division.  

«En ce qui me concerne, par rapport aux propos qui ont été tenus, ce sont des propos [qui divisent]. Ce sont des propos qui sont blessants. Ce sont des propos qui manquent totalement de vision à long terme pour le Québec et qui ne sont pas acceptable», a dit la cheffe du PLQ samedi lors d’une mêlée de presse en Gaspésie.

Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire, et de l'Agence QMI

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux