/news/elections
Navigation

Legault n’exclut pas un référendum pour réclamer au fédéral les pouvoirs en immigration

Coup d'oeil sur cet article

CHIBOUGAMAU – François Legault n’exclut plus un référendum sectoriel pour réclamer au fédéral plus de pouvoirs en matière d’immigration.

 • À lire aussi: Legault dit qu'on associe à tort ses propos à du «racisme»

• À lire aussi: Immigration: Legault a entaché l’image du Québec, croit Anglade

• À lire aussi: Luttes électorales à surveiller: 36 circonscriptions où rien n'est joué

Le premier ministre sortant avait rejeté net cette idée au printemps dernier, lors du Congrès de la Coalition Avenir Québec (CAQ). Désormais, il ne ferme plus la porte à prendre le pouls des Québécois sur cette question en vue d'obtenir un meilleur rapport de force avec Ottawa.  

«Il faut travailler à rassembler les Québécois derrière cette idée d’avoir plus de pouvoirs à Québec pour choisir les nouveaux arrivants. Il en va de l’avenir du français», a-t-il affirmé samedi, de passage à Chibougamau, dans le Nord-du-Québec.  

François Legault n’a pas encore fait son nid quant à la forme que prendrait cette consultation.  

«Ce qui est important, c’est d’envoyer un message clair aux partis fédéraux qu’il y a une majorité de Québécois qui tiennent à protéger le français, et ça passe entre autres par un plus grand pourcentage de nouveaux arrivants qui parlent français», a-t-il insisté.  

Le chef de la CAQ tient d’abord à être réélu à la tête d’un gouvernement majoritaire. Par la suite, il n’est «pas fermé aux différentes possibilités». Si la formule est retenue, un référendum sectoriel ne se tiendra assurément pas dans les six prochains mois, a précisé François Legault. «Il n’y a pas de plan, de séquence de prévue, mais ce n’est pas exclu.»  

Des bébelles, dit PSPP 

Le chef du Parti Québécois est convaincu que le premier ministre sortant ne posera jamais un tel geste. Selon Paul St-Pierre Plamondon, François Legault invente des «bébelles» afin de ne pas nommer la seule solution à ses yeux : l’indépendance du Québec. 

«Si on suivait sa logique, il faudrait prendre la liste des 21 refus substantiels d’Ottawa et tenir un référendum sur chacun d’entre eux. Un référendum sur les six milliards manquant en santé, un référendum sur les pouvoirs en culture qui ne nous ont pas été donnés, un référendum sur le rapport d’impôt unique, un référendum sur nos frontières», a plaidé le chef péquiste.  

-Avec la collaboration de Nicolas Lachance

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux