/opinion/columnists
Navigation

On a enfin un vrai choix !

QUE Elxn Debate 20220922
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Vous souvenez-vous quand on allait voter et qu’on avait le choix seulement entre des Fruit Loops et des Corn Flakes ?

Voter consistait seulement à « changer le mal de place »...

Des céréales pour tout le monde !

Cette année, l’offre sur les rayons est vraiment variée.

Il y a un parti clairement ancré à droite, un parti clairement ancré à gauche, un parti fièrement souverainiste, un parti qui défend les droits des minorités linguistiques et un parti centriste...

Des Count Chocula, du Muesli, des Corn Flakes, des Fruit Loops et des Rice Krispies. 

Sans oublier le gruau de Climat Québec.

Bref, il y en a pour tous les goûts. 

L’important, cette année, est de voter pour le parti qu’on aimerait voir au pouvoir.

Même si ce parti n’a aucune chance de se faire élire dans notre circonscription.

Il faut que les résultats du vote populaire reflètent ce qu’on pourrait appeler « la nouvelle géographie idéologique » du Québec. 

On a plein de marques de céréales sur les rayons, faisons en sorte que le vote populaire reflète cette diversité !

Histoire de montrer au parti de François Legault que ce n’est pas parce que notre mode de scrutin lui permet d’être encore majoritaire qu’il peut prétendre parler au nom de tous les Québécois. 

Demain, mettons un X aux côtés du candidat qui représente le parti qui nous « parle » le plus !

Au diable la stratégie...

Votons avec notre cœur !

Duhaime a passé la gratte

Quelle drôle de campagne, quand même...

La CAQ était comme un avion pris dans un orage qui avait hâte que le voyage se termine pour enfin pouvoir atterrir.

Alors que le PQ était comme un avion qui aurait aimé que la piste de décollage soit plus longue pour avoir le temps de vraiment prendre son envol. 

Une campagne trop longue pour l’un, trop courte pour l’autre. 

Le nouveau venu, Éric Duhaime, est monté très vite, mais a plafonné tout aussi rapidement. 

Pour se « faire un fond », le chef du Parti conservateur du Québec a passé la gratte et ramassé tout ce qui traînait sur le sol du paysage politique québécois. 

Le hic, c’est que lorsque tu passes la gratte dans ta cour, tu ramasses un peu n’importe quoi. Des fleurs et des trente sous, mais aussi des trognons de pommes et des mégots de cigarettes. 

Alors quand le temps est venu de passer à la deuxième vitesse et d’élargir sa base, les gens ont regardé ce qui traînait dans le sac de Duhaime et se sont dit : « Ouf, ça me tente vraiment de me retrouver là avec tout ce qu’il a ramassé ? »

« Oui, je trouve Duhaime intéressant, certaines de ses idées me parlent, mais la gang qui l’entoure ? Pas sûr... »

Le soulier en cristal

Paul St-Pierre Plamondon a dit que le PQ serait le parti Cendrillon. 

Comme m’a dit avec humour Jean-François Lisée vendredi à QUB radio, fortes sont les chances que le PQ soit effectivement invité au bal, demain. 

Mais l’électorat lui glissera-t-il le soulier de l’opposition au pied ?

Pas sûr...

Quelque chose me dit que c’est le PLQ qui le gardera. Même si, comme la CAQ, il a très mal dansé...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.