/misc
Navigation

Legault n’a pas beaucoup d’amis à Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

Durant la pandémie, François Legault avait l’attention du premier ministre, Justin Trudeau. Dans les coulisses à Ottawa, on entendait que M. Legault était vraiment celui qui donnait le ton lors des rencontres avec le premier ministre canadien et les premiers ministres provinciaux. 

À ce moment, on sentait que François Legault et Justin Trudeau étaient sur la même page malgré leurs grands désaccords sur des enjeux bien précis. 

Cette belle collaboration a pris fin en 2021 lorsque M. Legault a fait une sortie sans équivoque contre les libéraux de Justin Trudeau pendant l’élection fédérale. Des sorties répétées, qui n’ont pas été appréciées par l’entourage de M. Trudeau.

  • Écoutez la rencontre Yasmine Abdelfadel et Marc-André Leclerc diffusée chaque jour en direct à 6 h sur QUB radio:

Mandat fort

Le mandat que François Legault a reçu est extrêmement fort. Il a été remercié par les électeurs pour sa performance lors de la pandémie. 

Comme son collègue ontarien Doug Ford, M. Legault a obtenu plus de sièges à la suite d’une élection postpandémique. Dans les deux cas, ils doivent maintenant livrer la marchandise.

M. Legault a dit que la pandémie l'avait empêché d’accomplir le plan de match qu’il avait proposé en 2018. Dès maintenant, il doit se mettre en marche et travailler sans relâche sur des dossiers cruciaux comme la santé et l’éducation.

Des alliés?

Lundi soir, dans sa déclaration à la suite de l’élection de M. Legault, Justin Trudeau a dit: «Je suis impatient de continuer à travailler avec le premier ministre Legault.»

Il faut croire les écrits du premier ministre, mais on sait que les sujets épineux entre les deux politiciens sont nombreux. Clairement, les libéraux ne seront pas heureux de donner de grandes victoires à François Legault.

De son côté, le chef conservateur, Pierre Poilievre, n’a pas encore tissé de liens avec François Legault. Cependant, il a vu que son prédécesseur avait tout promis au chef caquiste et le résultat a été décevant. De son côté, le Bloc Québécois a appuyé le Parti Québécois. 

Ainsi, M. Legault devra se trouver une façon d’avoir des amis à Ottawa, s’il veut faire des gains pour la nation québécoise. Sinon, Paul St-Pierre Plamondon va se faire un plaisir de lui parler de souveraineté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.