/news/green
Navigation

Longueuil pourra aller de l’avant avec l’abattage des cerfs

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Longueuil pourra finalement aller de l’avant avec l’abattage des cerfs au parc Michel-Chartrand, a décidé la Cour supérieure du Québec dans une décision rendue mardi.

• À lire aussi: La complainte du cerf de Longueuil

La cour a décidé de rejeter la demande d’ordonnance de sauvegarde qui avait été présentée par l’organisme Sauvetage Animal Rescue, représenté par l’avocate Anne-France Goldwater.

«À la suite de la décision rendue aujourd’hui par la Cour supérieure rejetant l'ordonnance de sauvegarde dans le dossier, la Ville de Longueuil annonce le maintien de son échéancier en regard de l'opération de réduction du cheptel de cerfs au parc Michel-Chartrand», a brièvement commenté la Ville par communiqué.

Ainsi, la Ville pourra aller de l’avant avec son plan d’abattre des dizaines de chevreuils afin de sauvegarder l’équilibre écologique du parc Michel-Chartrand.

«Le Plan d'intervention complet, incluant les dates de fermeture du parc et les autres modalités à déployer, sera communiqué à la population prochainement, et ce, avant le début des périodes de chasse», a souligné la Ville.

  • Écoutez l'entrevue avec René Grignon, résident de Longueuil et défenseur des cerfs du Parc Michel Chartrand à l’émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 9 h 23 via QUB radio :

Les opposants à la réduction du cheptel de cerfs ne comptent cependant pas baisser les bras. Selon TVA Nouvelles, Me Goldwater compte faire appel du jugement de la Cour supérieure.

La Cour avait entendu les deux camps mercredi dernier, avant d’annoncer qu’elle rendrait sa décision dans les prochains jours.

Les sympathisants des cervidés espéraient que la cour protège les chevreuils au moins jusqu’à ce que leur cas soit débattu sur le fond devant les tribunaux le 9 décembre prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.