/news/elections
Navigation

Pour pouvoir faire son entrée à l’Assemblée nationale, Éric Duhaime va «cruiser» des caquistes

Le chef conservateur cherche «une autre Claire Samson»

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il n’a obtenu aucun siège à l’Assemblée nationale, Éric Duhaime essayera tout de même d’y faire entrer sa formation politique. Le chef conservateur a bon espoir de pouvoir séduire des « vedettes » caquistes qui seraient «déçues» de ne pas être nommées au Conseil des ministres.

• À lire aussi: 13% des votes, aucun député: «ce n’est pas normal», clame Duhaime

• À lire aussi: Les conservateurs d'Éric Duhaime y ont cru jusqu’à la fin de la soirée

• À lire aussi: Distorsion du vote: Legault ferme la porte à double tour à une réforme du mode de scrutin

«Je l’ai fait et ça a fonctionné avec Claire Samson. Je vais essayer de me trouver une autre Claire Samson», a avoué le chef conservateur, mardi, en entrevue avec Le Journal, lorsqu’on lui a demandé s’il comptait faire du maraudage auprès de l’imposante députation caquiste. 

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

Depuis plus d’un an, Éric Duhaime a ses entrées à l’Assemblée nationale grâce au passage de l’ancienne députée caquiste Claire Samson dans le giron conservateur.

Photo Stevens LeBlanc

Or, la situation est désormais fort différente, puisque son parti n’a réussi à faire élire aucun candidat, lundi. 

«Il y a peut-être des députés (caquistes) qui s’attendent à recevoir un coup de fil, qui se voient déjà ministres et qui vont être bien déçus dans quelques jours, a-t-il anticipé. Il faut toujours chercher des insatisfaits. C’est pas les satisfaits qui s’en vont.»

Selon lui, «M. Legault a présenté beaucoup de vedettes. Il va falloir qu’il leur fasse de la place autour de la table. À la table, il n’y aura pas plus de places nécessairement. Il y en a quelques-uns qui vont perdre leurs limousines».

Demande formelle

D’ici là, Éric Duhaime fait une demande formelle à la CAQ et aux trois autres partis d’opposition. Selon lui, les 530 000 voix (soit près de 13 % des suffrages) de son parti devraient lui permettre d’accéder à la Tribune de la presse, d’avoir un bureau à l’Assemblée nationale et un budget de recherche ou de communication.

Le chef conservateur se dit conscient du fait que les règles actuelles ne lui permettent pas de constituer un groupe parlementaire puisqu’il est loin de réunir 12 députés ou 20 % des votes exprimés.

Cela dit, il réclame une «exception», comme cela s’est déjà vu par le passé, pour qu’on tienne compte du fait que les conservateurs ont recueilli 1/7e des voix. 

Que se passerait-il si les autres partis décidaient de ne pas lui accorder cette exception? «S’ils choisissent de faire ça, il y aura un prix politique à payer, prévient-il. On va exercer notre dissidence par tous les moyens pacifiques possibles. On va manifester, on s’exprimera publiquement, on va dénoncer et on va utiliser toutes les tribunes à notre disposition pour mettre de la pression.» 

Troisième lien et tramway

Interrogé à propos du troisième lien, le chef conservateur admet que le balayage de lundi confère aux caquistes «la légitimité démocratique» de réaliser leur projet de tunnel entre Québec et Lévis. «À moins que les études nous disent quelque chose d’autre», nuance-t-il.

Sur le tramway, Éric Duhaime déclare «qu’on n’est pas en position d’empêcher» le mégaprojet.

Différence entre votes exprimés et sièges obtenus
Le mode de scrutin en place est-il efficace pour représenter la volonté populaire?
En date du 3 Octobre 2022
Comparez avec le nombre de sièges obtenus

Cela dit, le tramway de Québec «n’est pas légitime dans la mesure où la population est encore contre. Mais ils ont voté pour le parti qui était pour. On est obligés d’en prendre acte», a-t-il laissé tomber.  

Pas de recomptage en Beauce... pour l’instant 

Pour le moment, le Parti conservateur du Québec (PCQ) n’a pas déposé de demande formelle pour que les voix soient recomptées dans Beauce-Nord et Beauce-Sud.

Dans ces deux circonscriptions, les résultats des candidats conservateurs sont très proches de leurs rivaux caquistes.

«Présentement, il y a un recensement des votes qui a lieu avec le directeur du scrutin puis l’organisateur des candidats locaux. Ils sont en train d’évaluer toutes les anomalies potentielles pour voir si oui ou non on va demander un recomptage autant dans Beauce-Nord que dans Beauce-Sud», a laissé tomber le chef du parti, Éric Duhaime, mardi.

Dans Beauce-Nord, le conservateur Olivier Dumais accuse un retard de 202 voix sur le caquiste Luc Provençal.

Dans Beauce-Sud, Jonathan Poulin a 428 voix de moins que le député sortant Samuel Poulin.

Toutes les boîtes de scrutin ont été dépouillées. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux