/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Ukraine: important recul russe dans la région de Kherson, selon des cartes de l’armée russe

 Ukraine: important recul russe dans la région de Kherson, selon des cartes de l’armée russe
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une carte militaire montrée mardi par le ministère russe de la Défense lors de son breffage quotidien fait état d’un recul important des forces russes dans le nord la région de Kherson, dans le sud de l’Ukraine. 

• À lire aussi: La contre-offensive ukrainienne progresse dans le Sud

• À lire aussi: Guerre en Ukraine: 200 000 personnes mobilisées dans l'armée russe en deux semaines

• À lire aussi: Un discours de Poutine plus conspirationniste que sensé

Cette carte, comparée à celle de la veille, montre que les forces russes ont quitté un grand nombre de localités, dont Doudtchany, sur la rive occidentale du fleuve Dnipro, alors que l’armée ukrainienne mène dans cette région une contre-offensive.

  • Écoutez l'édito de Normand Lester à l'émission de Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 9 h 48 via QUB radio :

Par ailleurs, la carte montrant la région de Kharkiv, au nord-est du pays, montre aussi que les Russes ont quitté la quasi-totalité de la rive orientale de la rivière Oskil, dernière zone de la région qu’ils contrôlaient encore, les troupes de Moscou ayant été défaites là aussi par une contre-offensive ukrainienne menée depuis plusieurs semaines.

L’armée russe n’a pas pour autant annoncé de retrait, ni commenté ce recul visible sur les cartes.

Le 11 septembre déjà, la diffusion d’images de cartes militaires dans le breffage de l’armée russe avait confirmé l’ampleur du recul russe dans la région de Kharkiv.

Les autorités ukrainiennes n’ont elles pas donné à ce stade d’informations précises sur les opérations en cours dans la région de Kherson.

L’état-major ukrainien s’est borné à dire dans un communiqué que dans le sud «l’ennemi est démoralisé».

«Ils abandonnent leurs positions et se retirent à une distance sûre, détruisent leurs stocks de munitions, tentent de détruire les ponts», a-t-il écrit sur Facebook.

Un vice-ministre ukrainien de l’Intérieur, Evguéni Enine, a lui fait état de 50 localités libérées dans la région de Kherson sans préciser depuis quand et où, alors que l’armée ukrainienne gagne du terrain depuis plusieurs semaines. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.