/news/currentevents
Navigation

20 ans de taule aux États-Unis pour un hackeur québécois

Sébastien Vachon-Desjardins
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un pirate informatique et narcotrafiquant québécois qui avait extorqué près de 28 M$ grâce à des rançongiciels a été condamné à purger 20 ans de prison en Floride pour ses crimes.

• À lire aussi: Un hackeur canadien extradé aux États-Unis pour son rôle dans des attaques lucratives au rançongiciel

«Vous avez l’un des pires dossiers que j’ai jamais vus», a lancé le juge William Jung à Sébastien Vachon-Desjardins, selon ce qu’a rapporté le quotidien Tampa Bay Times mardi.

Le magistrat l’a même comparé à Jesse James, un voleur renommé qui a sévi aux États-Unis, au 19e siècle.

Le Québécois de 34 ans avait été arrêté en janvier 2021 puisqu’il avait soutiré des sommes majeures entre avril et décembre 2020, grâce au maliciel Netwalker.

Les autorités avaient saisi à sa résidence de Gatineau 719 bitcoins qui valaient alors plus de 28 M$ US, l’équivalent aujourd’hui de quelque 38 M$ CAN.  

  • Écoutez le segment judiciaire avec Nicole Gibeault diffusé chaque jour en direct 11 h 10 via QUB radio :

91 ATTAQUES

L’entreprise new-yorkaise Chainanalysis, qui a aidé le FBI à le coincer en étudiant ses transactions en bitcoin, avait estimé que le criminel avait contribué à au moins 91 attaques avec Netwalker.

Parmi les victimes se trouvaient des entreprises, des écoles, et surtout des organisations de santé du monde entier en pleine crise de la COVID, qui ont subi des pertes d’environ 40 M$ US.

Au total, plus de 400 entités auraient été touchées dans 30 pays, selon le Tampa Bay Times.

En 2015, ce technicien informatique et ex-employé du gouvernement fédéral avait par ailleurs écopé d’une peine de 42 mois de prison pour trafic de drogue.

Selon un jugement sur sa remise en liberté provisoire, sa résidence servait de cache, rapportait Le Journal en janvier 2021.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.